christian delarue
Altermondialiste (attac,cadtm), antiraciste (mrap), syndicaliste (cen cgt finances ufr, convergence services publics)
Abonné·e de Mediapart

1678 Billets

0 Édition

Billet de blog 27 oct. 2013

La CGT Equipement n'est pas contre l'ecotaxe !

christian delarue
Altermondialiste (attac,cadtm), antiraciste (mrap), syndicaliste (cen cgt finances ufr, convergence services publics)
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La CGT Equipement n'est pas contre l'ecotaxe !


http://blogs.mediapart.fr/blog/christian-delarue/271013/la-cgt-equipement-nest-pas-contre-lecotaxe

NB  l’écotaxe, qui porte sur les camions, a été mise en place sous Sarkozy, et a été votée à l’unanimité par l’Assemblée nationale. Elle doit permettre de financer les transports moins polluants comme le rail ou le transport fluvial.

Communiqué CGT Equipement 2012 sur l'éco-taxe poids lourds.

Cinq ans après les décisions du Grenelle sur l'environnement et quelques jours avant l'élection présidentielle le gouvernement a enfin décidé la création de l'éco-taxe poids lourds sur l’ensemble des réseaux routiers nationaux et départementaux. La CGT DIR EST réagit vivement sur les conditions dans lesquelles sera mise en œuvre cette mesure.

L’objectif de cette nouvelle taxe n’est pas contestable sur le fond, l'action des poids lourds étant responsable de la dégradation des chaussées. Par contre les conditions de sa mise en place par l’ancien gouvernement Fillon est tout à fait originale : utiliser un consortium privé pour faire rentrer de l’argent dans les caisses de l'Etat.

En effet, le consortium écomouv ' du groupe « Autostrade per l'italia » sera chargé de récolter cette taxe nationale française (par décision discrète du 18 janvier 2011 – source site écomomouv ' http://www.ecomouv.com -. Plus récemment un communiqué de presse écomouv ' du 29 mars 2012 précisait également que cette éco-taxe serait gérée via son centre d’exploitation privé localisé sur l’ancienne BA128 de Metz – Frescaty à compter du 1er janvier 2013.

Habituellement, c’est l'Etat qui est chargé de la collecte des taxes, ses services étant seuls compétents pour établir et liquider les taxes par souci de simplification et de sécurisation des circuits administratifs (comme cela a d'ailleurs encore été confirmé en déc. 2010 lors de la réforme de la fiscalité de l’aménagement et le remplacement de la TLE).

C’est donc une nouvelle mesure de privatisation qui a été décrétée par François Fillon et son gouvernement (décret du 4 mai 2012 - entre les 2 tours de l'élection présidentielle -).

La CGT transports avait déjà dénoncé les atermoiements, les dérives et manœuvres du gouvernement en 2010 sur la question de la taxe poids lourds. (cf. extrait de son journal de mai 2010 ci-joint)

Aujourd’hui la Révision Générale des Politiques Publiques disparaît (?) mais son cortège de suppressions d’emplois et services publics perdure.

En décidant de faire recouvrir par ce consortium la taxe poids lourds, le gouvernement a choisi l'option du tout privé. Et ce dans le droit fil d'une politique visant à la privatisation complète du réseau routier et autoroutier de l'Etat - le scandale de la privatisation totale des autoroutes concédées en atteste -.

Il faut savoir que sur le milliard d’euros de produit de cette taxe escompté, ce prestataire en ponctionnera un tiers pour se rémunérer !

Le Gouvernement issu des élections de mai 2012 doit revenir sur cette décision.
à Nancy, le 16 juillet 2012

référence : Décret 2011-910 du 27 juillet 2011 Décret 2012-670 du 4 mai 2012 pièce jointe : extrait du journal CGT Transports de mai 2010 (pages 6 et 7)

CONTACT : U.F. CGT DIR -Est - Jean-Marie PADOVAN – Siège de la DIR-Est à Nancy 03 83 50 97 84 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Justice
À Rennes, la justice malmenée
En pleine mobilisation du monde judiciaire, des magistrats rennais racontent leurs désillusions et leurs regrets face à leurs propres insuffisances. Cernés par les priorités contradictoires, ils examinent chaque dossier en gardant un œil sur la montre. 
par Camille Polloni
Journal
Hôpital : « On prêche dans le désert, personne ne nous entend »
Les hospitaliers ont, une fois encore, tenté d’alerter sur les fermetures de lits, de services d’urgence, la dégradation continue des conditions de travail, leur épuisement et la qualité des soins menacée. Mais leurs manifestations, partout en France samedi, sont restées clairsemées.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Valérie Pécresse, l’espoir inattendu de la droite
La présidente de la région Île-de-France a remporté le second tour du congrès organisé par Les Républicains, en devançant nettement Éric Ciotti. Désormais candidate de son camp, elle devra résoudre l’équation de son positionnement face à Emmanuel Macron.
par Ilyes Ramdani
Journal — Extrême droite
Chez Éric Zemmour, un fascisme empreint de néolibéralisme
Le candidat d’extrême droite ne manque aucune occasion de fustiger le libéralisme. Mais les liens entre sa vision du monde et la pensée historique du néolibéralisme, à commencer par celle de Hayek, sont évidents.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Sénèque juste avant la fin du monde (ou presque)
Vincent Menjou-Cortès et la compagnie Salut Martine s'emparent des tragédies de Sénèque qu'ils propulsent dans le futur, à la veille de la fin du monde pour conter par bribes un huis clos dans lequel quatre personnages reclus n’en finissent pas d’attendre la mort. « L'injustice des rêves », farce d'anticipation à l’issue inévitablement tragique, observe le monde s'entretuer.
par guillaume lasserre
Billet de blog
J'aurais dû m'appeler Aïcha VS Corinne, chronique de l'assimilation en milieu hostile
« J’aurai dû m’appeler Aïcha » est le titre de la conférence gesticulée de Nadège De Vaulx. Elle y porte un regard sur les questions d’identité, de racisme à travers son expérience de vie ! Je propose d'en présenter les grands traits, et à l’appui d’éléments de contexte de pointer les réalités et les travers du fameux « modèle républicain d’intégration ».
par mustapha boudjemai
Billet de blog
« Une autre vie est possible », d’Olga Duhamel-Noyer. Poings levés & idéaux perdus
« La grandeur des idées versus les démons du quotidien, la panique, l'impuissance d’une femme devant un bras masculin, ivre de lui-même, qui prend son élan »
par Frederic L'Helgoualch
Billet de blog
Ah, « Le passé » !
Dans « Le passé », Julien Gosselin circule pour la première fois dans l’œuvre d’un écrivain d’un autre temps, le russe Léonid Andréïev. Il s’y sent bien, les comédiens fidèles de sa compagnie aussi, le théâtre tire grand profit des 4h30 de ce voyage dans ses malles aérées d’aujourd’hui.Aaaaah!
par jean-pierre thibaudat