BDS : Nous sommes des militants du droit !

BDS : Nous sommes des militants du droit !

http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article1334

Le document technique d’appui à l’action des militants investis dans la campagne BDS précise longuement cet aspect.

Ce document est assez volumineux (56 pages) mais cela s’explique par le fait qu’en droit l’infraction doit être définie avec précision. Ainsi une poursuite pour une discrimination économique ne peut viser qu’un acteur économique et n’est pas un motif de droit pour empêcher la liberté d’expression des militants.

Les violations du droit commise par Israël sont nombreuses et forment un défi au droit international qui n’est que rarement appliqué. Plusieurs instances interviennent dans les conflits qui concerne Israël comme puissance occupante de territoires colonisés ; trois au moins : la CIJ ( Cour Internationale de Justice), la CJUE ( Cour de Justice de l’Union européenne), la CPI (Cour Pénale Internationale) . Si l’on n’est pas juriste spécialisé, cela demande un effort de compréhension. Si l’on n’est pas juriste du tout c’est très difficilement compréhensible.

La campagne civile "Boycott Désinvestissement, Sanction" - dite BDS - s’explique par l’incapacité des Etats à résoudre la question de l’occupation illégale et meurtrière des territoires palestiniens.

Rappelons que la France est membre permanent du Conseil de Sécurité de l’ONU. Elle devrait imposer le respect du droit à Israel , saisir la CPI pour crime de guerre au lieu d’envisager des poursuites contre les militants du droit, ce que nous sommes quelque soit notre profession, fut-elle très éloignée des arcanes du droit international.

Christian DELARUE

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.