L’altermondialisme lorgne sur l’alternative écosocialiste.

L’altermondialisme lorgne sur l’alternative écosocialiste.

http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article2311

C’est là les premiers pas du mariage entre un marxisme de mouvement (fraction de l’altermondialisme) et une sensibilité écologique voire écologiste pour certains et ce dans la perspective lointaine des biens communs au niveau mondial. Plus près de nous, reste à ouvrir les pistes d’un écosocialisme en Europe pour sortir des crises multiples qui s’accumulent. Au niveau national, il s’agirait de combiner République et écosocialisme.

Voici quelques textes à parcourir.

1 - La déclaration de Bélem.

En 2008, l’altermondialisme a intégré à son corpus sous forme de "déclaration" (1) à Bélem la perspective écosocialiste. Mais la Déclaration écosocialiste de Bélem sert encore assez peu d’appui - à ma connaissance - aux luttes qui sont tout à la fois écologiques et sociales. Par exemple, pour la France, quelqu’un comme Jean-Marie HARRIBEY, le "Bensaid de l’altermondialisme", qui a beaucoup travaillé à combiner luttes sociales et luttes écologiques n’emploie que fort peu le terme écosocialisme.

La déclaration écosocialiste de Belem - Amitié entre les peuples

http://webmaster.amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article798

Pourtant le socialisme de l’URSS est foncièrement critiqué. On peut lire ceci : "La prémisse centrale de l’écosocialisme, implicite dans le choix même de ce terme, est qu’un socialisme non écologique est une impasse, et une écologie non socialiste est incapable de répondre à la hauteur des enjeux actuels. Il implique donc une critique radicale du prétendu « socialisme réellement existant » de feu l’URSS et son bloc de l’Est : cette caricature bureaucratique – qui avait peu à voir avec le socialisme comme prise en main collective et démocratique de l’économie par les travailleurs et par toute la population – a été responsable de dégâts écologiques tout à fait équivalents à ceux de l’Occident capitaliste ; son appareil productif n’était d’ailleurs qu’une pâle copie de celui du capitalisme industriel avancé, et fondé, comme celui-ci, sur les énergies fossiles et le nucléaire."

in Alternatives écologistes au capital | Contretemps

http://www.contretemps.eu/fr/interventions/alternatives-%C3%A9cologistes-capital

2 - Michael Löwy reprend et renouvelle la perspective de l’écosocialisme.

C’est lui qui avait dès le début des années 2000 élaboré l’armature théorique de l’écosocialisme. On a pu dire de façon sévère qu’il s’agissait simplement d’ajouter l’écologie au socialisme. Depuis les choses ont fait son chemin.

Première Réunion du Réseau Écosocialiste International

http://orta.dynalias.org/inprecor/article-inprecor?id=461

M Lowy, après Castoriadis, pose aujourd’hui l’enjeu de la période en terme de civilisation : « Écosocialisme ou barbarie ». Le terme civilisation, incertain pour beaucoup, devient plus clair en précisant qu’il y a pour lui et d’autres incompatibilité entre capitalisme et écologie. La classe dominante exploite à son profit les travailleurs et la nature. Elle embrigade de par sa puissance le peuple-classe dans cette dérive, sur les deux aspects que sont la production et la surconsommation.

D’une certaine manière, Michael Löwy a voulu faire l’inverse de Lipietz c’est à dire intégrer l’écologie dans le socialisme. Le socialisme hyper-productiviste qui méprise autant les ouvriers que la nature est repoussé en théorie et en pratique. C’est évidemment d’un grand intérêt pour tous ceux qui ne veulent pas abandonner la perspective socialiste. On notera que la dimension "planification" est reprise mais en lien avec une critique renouvelée de la bureaucratie celle déjà critiquée il y a bien longtemps par Léon Trotsky.

Michaël Löwy, Écosocialisme. Une alternative radicale à la catastrophe écologique capitaliste, Paris, Fayard, Mille et une nuits, 2011

Bonnes feuilles de Écosocialisme de Michael Löwy | Contretemps

http://www.contretemps.eu/lectures/bonnes-feuilles-%C3%A9cosocialisme-michael-l%C3%B6wy

On y trouve aussi une critique : Qu’est-ce que l’« écosocialisme » ?

http://www.contretemps.eu/fr/interventions/quest-ce-que-l%C2%AB%C2%A0%C3%A9cosocialisme%C2%A0%C2%BB%C2%A0

3 - Les autres : Daniel TANURO, Vincent GAY, etc...

Daniel Tanuro, L’Impossible Capitalisme vert, Paris, La Découverte, coll. « Les empêcheurs de penser en rond », 2010.

L’ouvrage collectif, organisé par Vincent Gay, Pistes pour un anticapitalisme vert, Paris, Syllepse, 2010, avec des collaborations de Daniel Tanuro, François Chesnais, Laurent Garrouste, et autres.

Europe Solidaire Sans Frontières] rubrique Ecosocialisme (Fr)

http://www.europe-solidaire.org/spip.php?mot235

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.