christian delarue
Rep MRAP fondateur ATTAC - Syndicaliste (cen cgt finances ufr) CA (convergence services publics)
Abonné·e de Mediapart

1744 Billets

0 Édition

Billet de blog 30 déc. 2018

christian delarue
Rep MRAP fondateur ATTAC - Syndicaliste (cen cgt finances ufr) CA (convergence services publics)
Abonné·e de Mediapart

Le peuple d'en-bas sous deux formats

PYRAMIDE : Le peuple d'en-bas sous deux formats

christian delarue
Rep MRAP fondateur ATTAC - Syndicaliste (cen cgt finances ufr) CA (convergence services publics)
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

1%peuple-classe © PR@CD

PYRAMIDE : Le peuple d'en-bas sous deux formats

Le surgissement des gilets jaunes dans les espaces publics, de France et d'ailleurs, en novembre-décembre 2018 (et après) , a fait surgir autrement la question du "peuple social" ou du "peuple d'en-bas".

On y lit une conception des subalternes sans racisation ! Subalterne soit de rang inférieur dans la hiérarchie de l'Entreprise-France ou de la Start-up nation qui calque toute la vie sociale sur le modèle de l'Entreprise capitaliste. En somme on quitte la soumission au patron en entreprise pour passer, hors travail, à la soumission aux "premiers de cordée", ceux qui rendent les fins de mois difficiles !

http://amitie-entre-les-peuples.org/PYRAMIDE-Le-peuple-d-en-bas-sous-deux-formats

XX

LOIN DU PEUPLE COMMUNAUTAIRE

Il ne s'agit pas des différentes formes du "peuple-totalité" ou peuple communautaire, visant les quasi 100% de la population, entendu soit comme l'ensemble des résidents d'un pays sur un territoire y compris les mineurs, soit comme peuple-nation qui peut exclure les résidents étrangers, soit comme peuple démocratico-citoyen disposant des droits de citoyenneté à partir de 18 ans.

Ce peuple démocratico-citoyen a sa légitimité mais n'oublions pas non plus qu'il sert à la doxa de référence à la défense de la "démocratie réellement existante", soit un dispositif élitiste de type centriste qui mérite critique sur plusieurs points : les citoyens ne font pas les lois (thème du RIC ) , le dispositif présidentialiste (qui avec Sarkozy et Macron tourne en césarisme) et parlementariste (si peu populaire, si fortement classes moyennes supérieures).

On peut répertorier d'autres peuples, à contenu transclassiste ou interclassiste, qui ignorent les distinctions internes de classes sociale: peuple ethnique, peuple indigène, etc...

Ce qui est à noter ici au plan analytique, à la suite du mouvement gilets jaunes de novembre-décembre 2018 (et qui n'est pas terminé) c'est une conception nouvelle qui distingue le peuple et la classe sociale dominante.  Ce peuple ne peut plus être confondu avec un peuple englobant, cache-sexe du classisme (domination de classe ou politique de classe - CD), se nomme peuple d'en-bas ou peuple social. 

XX

DEUX FORMATS DU PEUPLE 

Deux formats sont à distinguer en cette fin d'année 2018 : le spectre large à 99% et un spectre plus restreint du peuple d’en-bas.:

1 - En spectre très large on a le peuple-classe (99%) opposé au 1%, la classe dominante

La classe dominante (bicéphale) est conçue comme à l'offensive (classisme) contre les classes populaires (loto sensu) car elle mène des politiques d'austérité variable, que ce soit globalement ou sectoriellement (dans l'emploi, au travail, en entreprise ou dans la fonction publique)

- Aménagement 1 : D'après ATTAC, avec M Macron, ce serait un bloc de 5 % d'en-haut qui serait avantagé par sa politique fiscale. 

LES RICHES du 5% d'EN-HAUT (ATTAC) : BLOC SOCIAL D'EN-HAUT - Amitié entre les peuples

http://amitie-entre-les-peuples.org/LES-RICHES-du-5-d-EN-HAUT-ATTAC-BLOC-SOCIAL-D-EN-HAUT

Mais cela ne change pas la conflictualité-type peuple-classe en résistance au 1% classiste.

- Aménagement 2 : Auparavant, je pouvais faire aussi, comme suite à divers travaux d'économistes, comme Thomas Picketty, une mention particulière au dernier décile d'en-haut comme couche sociale hétérogène, non pas riche mais aisée, bénéficiant d'un contenu patrimonial certain et pouvant devenir - politiquement - "bloc d'appui" du 1% et de la « stratosphère » (T Picketty).

2 - En spectre plus étroit, il y a "le peuple d’en-bas des gilets jaunes"

Sans-culottes ou plèbe moderne il est de format plus étroit que le peuple-classe. 

Le peuple d’en-bas est en position la plus subalterne. Il rassemble les classes sociales - sans distinction de « races » - les plus soumises au pouvoir des classes dominantes, toutes celles qui vivent le plus mal, avec des fins de mois difficiles, de 0 (pauvre) à 2 SMIC.

Il forme, on l'a dit, un bloc social d’en-bas , bloc signifiant alliances de classes sociales ici d'en-bas :pauvres, modestes, moyennes basses.

Ce peuple d'en-bas des gilets jaune est subjectif car il agit, il lutte. Ce n'est pas un peuple objectif, pensé et théorisé.

Actif et en lutte maintenue : Des petits patrons soutenaient le 17 novembre ; dès le lendemain, ils réclamaient « un retour à la normale » : pas question de mettre en danger leurs bénéfices ! En réalité, ce sont « celles et ceux d’en bas » qui se révoltent ; avec forte présence des femmes.

3 - OUVERTURES THEORIQUES.

« bloc d’en-haut - bloc d’en-bas avec un entre-deux incertain »

Le peuple-classe est certes issu de la mobilisation "Nous sommes les 99%" d’Occupy Wall Street : il a donc été "peuple d'en-bas en lutte", repris par les révolutions du sud il y a quelques années, mais il est devenu plus désormais - pour moi en tout cas - un peuple pensé et théorisé contre la doxa qui masque le classisme, le conflit de classe entre les élites néolibérales et le reste de la population.

Toute théorisation connait des aménagements du fait des critiques mais aussi du réel. C'est pourquoi il apparait à l'issue du phénomène "gilets jaunes" qui s'est internationalisé une distinction nouvelle : bloc d'en-haut - bloc d'en-bas avec entre un entre-deux incertain que l'on nomme les classes moyennes et qui sont un enjeu de mobilisation pour un bloc ou un autre. 

Autres questions

Comment le bloc d'en-bas devient peuple-classe ou formation nationale-populaire ? 

Quel contrat élite-peuple permet cette promotion collective d'en-bas pour éviter que la plèbe moderne (gilets jaunes) reste dans la précarité et les fins de mois difficiles (de 0 à 2 smic )!

xx

Le ruissellement en image !

ruissellement © ruissellement@CD

Le festin c'est pour l'entre-soi des riches du 1%, pas pour le peuple-classe et surtout pas pour le peuple d'en-bas en gilet jaune.

Mais pour l'un ou l'autre les miettes économiques comme les miettes démocratiques sentent mauvais.

Du ruissellement merdique en quelque sorte !

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Élections italiennes : après Draghi, l’extrême droite
Journal — À Saint-Étienne, le maire, la sextape et le chantage politique
Journal — Qatar : le Mondial de la honte
Recommandés par nos abonné·es

À la Une de Mediapart

Journal — Moyen-Orient
Face à la colère du peuple, le régime iranien choisit la fuite en avant répressive
Les unités organisant la répression sont multiples et impitoyables mais n’arrivent toujours pas à mater des manifestants qui n’exigent plus seulement la fin du voile obligatoire, mais celle du régime.
par Jean-Pierre Perrin
Journal
Énergies renouvelables : un projet de loi au détriment du vivant
En pleine crise énergétique, le gouvernement présente dans l’urgence un projet de loi visant à accélérer le déploiement de l’éolien et du solaire. Un texte taillé pour les industriels, et qui sacrifie la biodiversité comme la démocratie participative.
par Mickaël Correia
Journal
Amnesty International dénonce le rôle de Facebook dans les exactions contre les Rohingyas
L’ONG publie un rapport documentant comment, en 2017, le réseau social a été incapable de modérer les messages appelant à la discrimination ou au meurtre des membres de cette minorité ethnique de confession musulmane, et les a même promus via ses algorithmes. Elle demande à sa société mère, Meta, de les indemniser.
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Éducation
Revalorisation salariale : les enseignants se méfient
Plusieurs enseignants, très circonspects sur la réalité de la revalorisation salariale promise par Emmanuel Macron, seront en grève le 29 septembre 2022, dans le cadre d’une journée interprofessionnelle à l’appel de diverses organisations syndicales. La concertation annoncée pour le mois d’octobre par le ministre Pap Ndiaye sur le sujet s’annonce elle aussi houleuse.
par Mathilde Goanec

La sélection du Club

Billet de blog
Giorgia Meloni et ses post-fascistes Italiens au pouvoir !
À l’opposé de ce qui est arrivé aux autres « messies » (Salvini, Grillo…), Giorgia Meloni et ses Fratelli d’Italia semblent - malheureusement - bien armés pour durer. La situation est donc grave et la menace terrible.
par yorgos mitralias
Billet de blog
Italie : il était une fois l’antifascisme
On peut tergiverser sur le sens de la victoire des Fratelli d'Italia. Entre la revendication d'un héritage fasciste et les propos qui se veulent rassurants sur l'avenir de la démocratie, une page se tourne. La constitution italienne basée sur l'antifascisme est de fait remise en cause.
par Hugues Le Paige
Billet de blog
Italie, les résultats des élections : triomphe de la droite néofasciste
Une élection marquée par une forte abstention : Le néofasciste FDI-Meloni rafle le gros de l’électorat de Salvini et de Berlusconi pour une large majorité parlementaire des droites. Il est Probable que les droites auront du mal à gouverner, nous pourrions alors avoir une coalition droites et ex-gauche. Analyse des résultats.
par salvatore palidda
Billet de blog
Trop c’est trop
À tous ceux qui s’étonnent de la montée de l’extrême droite en Europe, il faudrait peut-être rappeler qu’elle ne descend pas du ciel.
par Michel Koutouzis