christian delarue
Altermondialiste (attac,cadtm), antiraciste (mrap), syndicaliste (cen cgt finances ufr, convergence services publics)
Abonné·e de Mediapart

1711 Billets

0 Édition

Billet de blog 31 août 2013

Les animaux sont des êtres vivants, pas des êtres humains.

christian delarue
Altermondialiste (attac,cadtm), antiraciste (mrap), syndicaliste (cen cgt finances ufr, convergence services publics)
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Les animaux sont des êtres vivants, pas des êtres humains.

Ce qui nous donne des obligations.

Une interprétation de Darwin

Si vous êtes un adepte de Darwin vous pouvez penser certes qu'il y a filiation entre les animaux et les humains mais aussi qu'il y a un saut qualitatif très important qui opère une distinction radicale. Je dirais en résumé, "antiracisme oui antispécisme non !" Ma position diffère donc de celle de Peter Singer (1).  Au plan du discours plus idéologique du militant antispéciste il y a aussi de fortes distinctions dans les réactions possibles (voir Libé en 2).

XX

Pour autant, la situation faite aujourd'hui aux animaux interpèle. 

C'est probablement - hypothèse - parceque celle des humains voisine ici ou là avec une atroce barbarie que celle des animaux passe à la trappe !

Elle n'émerge qu'en lien avec la mauvaise nourriture ; ce qui est une bonne piste pour relier enfin des problématiques séparées.

Ne nous mangez pas ! ? Un peu pas trop !

Sobriété pas abstinence !

XX

Un animal n'est pas un légume mais une espèce vivante et sensible, rien de plus. Il n'appartient pas à l'espèce humaine. Il ne peut donc revendiquer le droit à la vie comme chez les humains, droit qui n'est d'ailleurs pas absolu chez les humains (fin de vie, IVG). C'est sans doute la raison pour laquelle les humains mangent les animaux depuis des siècles.

Par contre les humains civilisés, qui font montre de douceur dans les rapports sociaux partout ou c'est possible, ne s'accomodent pas plus de la souffrance animale que de la souffrance humaine. En conséquence ils doivent sérieusement prendre en compte le fait que les animaux sont vivants et souffrent. 

On peux les tuer, les manger mais pas les faire souffrir ou du moins les faire souffrir le moins possible. 

Donc vouloir imposer le "jamais de viande" c'est un projet totalitaire, car c'est imposer une conception extremiste ! Impensable raisonnablement ! Par contre, vouloir agir pour réduire massivement la consommation de viande c'est penser la transition ! En somme, "un peu de consommation seulement" c'est raisonnable ! et c'est possible !

XX

Cinq luttes sont raisonnables:

1 - La lutte pour réduire au maximum la souffrance animale ! Il faut réfléchir pour mettre des actes sur des paroles et donc savoir comment on construit un mouvement large sur ce point. Partir de l'expérience de la production paysanne non intensive, précapitaliste semble une piste d'élargissement du mouvement. 

2 - Lutte pour une viande de qualité . La diffusion de divers "labels" de qualité y participe . Mais cela se fait avec des prix nettement plus élevés. Les riches et les couches aisées de la société ont un rôle progressiste ici en généralisant un mode de consommation "propre" et plus "éthique" de la viande.

3 - Lutte pour moins de consommation de viande : fin du deux fois par jour pour les viando-addicts, les accros à la viande ! Mais ceux et celles qui mangent grosso modo deux fois par semaine sont dans la sobriété de consommation animale. C'est là un indice discutable évidemment. Les adolescents tendent à manger plus !

4 - Préserver l'implantation d'une production paysanne face à une grosse production agro-alimentaire industrielle, par ailleurs à changer profondément.

5 - Il y a un volet international à prendre en compte 

cf De la nécessité de réduire la consommation de viande.

http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article2447

Au-delà, préservation de la diversité animale (ouverture vers un autre thème).

 Christian DELARUE

1) Peter SINGER « Tous les êtres sensibles ont les mêmes droits »

http://www.philomag.com/les-idees/entretiens/peter-singer-tous-les-etres-sensibles-ont-les-memes-droits-3408

 Question sur ce sujet : qu'en pense Patrick Tort ? Tout deux combattent Spencer et le "darwinisme social" mais n'ont pas pour autant les mêmes positions à gauche. P Tort a fait un effort intellectuel de grande ampleur depuis 30 ans pour réhabiliter Darwin dans une perspective matérialiste compatible avec le marxisme. 

2) Les dérapages de «l'antispécisme» -

Par PEYRET EMMANUÈLEVITAL-DURAND BRIGITTE

http://www.liberation.fr/week-end/0101443375-les-derapages-de-l-antispecisme

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Exécutif
Macron, la gauche Majax
Pour la majorité présidentielle et certains commentateurs zélés, Emmanuel Macron a adressé un « signal à la gauche » en nommant Élisabeth Borne à Matignon. Un tour de passe-passe qui prêterait à sourire s’il ne révélait pas la décomposition du champ politique orchestrée par le chef de l’État.
par Ellen Salvi
Journal
Élisabeth Borne à Matignon : le président choisit la facilité
Trois semaines après sa réélection, Emmanuel Macron a décidé de nommer Élisabeth Borne comme première ministre. À défaut d’élan ou de signal politique, le chef de l’État a opté pour un profil loyal, technique et discret, dans la veine de son premier quinquennat.
par Dan Israel et Ilyes Ramdani
Journal — Genre
Mineurs trans : des groupuscules conservateurs passent à l’offensive
Après la prétendue « théorie du genre », le mariage pour tous et la PMA, c’est la transidentité des mineurs qui attise une nouvelle panique morale en France. En 2021, plusieurs collectifs se sont fédérés autour de cette question et tentent d’influencer médecins et politiques dans leurs décisions.
par Rozenn Le Carboulec
Journal
Pédocriminalité : un an après sa création, la commission inceste au milieu du gué
Installée en mars 2021 à la suite de l’émergence du mouvement #MeToo inceste, la commission indépendante sur l’inceste et les violences sexuelles faites aux enfants poursuit son recueil de la parole des victimes, tout en faisant face aux premières résistances de la société.
par Hugo Lemonier

La sélection du Club

Billet de blog
La Méditerranée pour tombeau, pièce journalistique n°1
Changer la compréhension du monde par le partage d’enquêtes sur le terrain. À La Commune CDN d'Aubervilliers, la pièce d'actualité n°17 est aussi la pièce journalistique n°1. Etienne Huver et Jean-Baptiste Renaud ont enquêté sur la route migratoire la plus dangereuse du monde. À l’heure de la solidarité ukrainienne, la Méditerranée n’en finit pas de tuer et nous regardons ailleurs.
par guillaume lasserre
Billet de blog
Le radeau de la Méduse ou le naufrage du vieux monde
[Rediffusion] Les connivences du pouvoir politique et financier aux affaires du vieux monde témoignent chaque jour de leur mépris pour les populations et la démocratie. Partout la nostalgie impérialiste de la domination s'impose comme sauvetage de la mondialisation sauvage. Ne laissons pas le saccage et la peur nous plonger en eaux troubles et relisons plutôt Le radeau de la Méduse du génial Géricault.
par jean noviel
Billet de blog
« Grand remplacement » : un fantasme raciste qui vient de loin
La peur d’un « grand remplacement » des « Blancs chrétiens » est très ancienne en France. Elle a connu une véritable explosion à l’ère coloniale, face à la présence, pourtant quantitavement faible, des travailleurs africains en métropole. Alain Ruscio montre ici que ce fantasme raciste fut un filon politique et un calcul abondamment exploités du XIXe siècle à nos jours.
par Histoire coloniale et postcoloniale
Billet de blog
L'UE a dépensé plus de 340 millions d’I.A. pour le contrôle des frontières
Comme l'écrit Statewatch depuis 2007 l'UE a dépensé plus de 340 millions pour la recherche sur les technologies de l’Intelligence Artificielle (I.A.) destinée au contrôle des frontières, des demandeurs d’asile, de l’immigration, alors que la proposition de loi en la matière actuellement en discussion ne fournit pas les sauvegardes contre les emplois dommageables de ces technologies.
par salvatore palidda