10 mai 1981, 10 mai 2021: le bilan!

Dans le tunnel de la régression sociale.

10 mai 1981, 10 mai 2021: Quel bilan?

Ces quarante années, ont été marquées par des avancées sociales comme: la semaine de travail de 35h, la cinquième semaine de congé payé, l'instauration de la Couverture Maladie Universelle, le Revenu Minimum d'Insertion (devenu RSA), mais aussi le mariage de deux personnes de même sexe.

Cependant, c'est parfois des avancées suivies de reculs catastrophiques pour la gauche de gouvernement.

J'en veux pour preuve, les nationalisations de 1981, suivies par les privatisation massives, pendant la période 1997-2002; les lois Auroux de 1981, élargissant le droit syndical dans l'entreprise, suivies par la Loi Travail, véritable atteinte aux libertés syndicales, en 2016; la retraite à 60 ans qui est devenue depuis, la retraite à 65 ans (pour le moment).

C'est enfin un nombre considérables de lois liberticides (20 lois au total), votées par la représentation nationale, au nom de "la guerre au terrorisme".....

Pendant ces quarante années, le Parti Communiste Français se marginalise pour disparaitre du paysage politique français; le Parti socialiste voit fuir ses adhérents, ses militants des sections, et se trouve dans une situation de quasi mort clinique.

Dans le même temps, le Front National (aujourd'hui Rassemblement National) devient un parti incontournable, dépassant les 33% au second tour de l'élection présidentielle de 2017. Ainsi ce parti antidémocratique et antirépublicain, raciste et xénophobe; est devenu un acteur banalisé de notre vie politique nationale.

Sur le plan économique, ces quarante années ont été marquées par un néolibéralisme décomplexé, avec la sacralisation de l'entrepreneur (patron est devenu un gros mot avec Bernard Tapie); mais aussi l'indécent accroissement des inégalités de revenu des ménages. Nous sommes aujourd'hui, dans le tunnel de la régression sociale, nous conduisant à un état social proche de celui du....XIXème siècle!

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.