Avec conviction, pourra-t-on voter communiste en 2022 ?

Je me souviens.....

 Je me souviens, combien pendant la seconde guerre mondiale, et l’occupation de notre territoire par les nazis, les communistes ont été nombreux à être tombés au combat face aux boches, mais encore nombreux à être fusillés parce que résistant à l’envahisseur.

Je me souviens du rapport Khrouchtchev, en 1953 (année de ma naissance) dénonçant les crimes de Staline.

Je me souviens, de l’insurrection de Budapest, en 1956, noyée dans le sang, par les troupes du Pacte de Varsovie.

Je me souviens de la visite de Khrouchtchev, en 1961, à Marseille : j’étais sur la Canebière, juché sur les épaules de mon père, en train d’applaudir du haut de mes huit ans…

Je me souviens des « camarades » soviétiques entrant dans Prague, en 1968, pour imposer à Dubcek, une « normalisation » de sa politique.

Je me souviens de Georges Marchais, en 1972, se félicitant devant les caméras de télévisions, de la signature avec le Parti Socialiste du Programme Commun de gouvernement.

Je me souviens, de l’interview de Georges Marchais, alors en visite à Moscou, affirmant son approbation de l’invasion de l’Afghanistan par les troupes soviétiques, en 1979.

Je me souviens, le 24 avril 1981, du « recul électoral » du candidat communiste, au premier tour de l’élection présidentielle.

Je me souviens de l’échec cuisant subi par Lajoinie, signifiant le début de la marginalisation du PCF, lors de la présidentielle de 1988.

Mais je ne me souviens pas d’un dirigeant communiste, comme c’est le cas avec Fabien Roussel, tenant des propos concernant la sécurité, qui pourraient être encensés par Marine Le Pen.

Je ne me souviens pas d‘un dirigeant communiste ne prononçant pas un mot, devant les caméras, sur la souffrance au travail, pas un mot sur la distribution des dividendes, pas un mot sur les travailleurs pauvres, pas un mot sur les migrants!

Sur BFMTV, Bourdin a réussi un exploit, faire passer le candidat communiste à l’élection présidentielle de 2022, pour un réformiste néolibéral!

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.