L'isolement d'un malentendant

Être malentendant c'est être dans une souffrance, un isolement terrible

 

le citoyen comme moi qui devient sourd s'enferme dans un isolent terrible

Plus de radio, musique, conférence, réunions, cinéma français, resto entre "amis", visites guidées, vie associatives diverses, c'est fini

C'est une souffrance pour moi, un isolement terrible, je deviens un spectateur d'une scène où je ne comprend pas le jeu des acteurs que vous êtes.

Dans notre société basée sur la communication, tout se fait par téléphone

les assureurs ne veulent pas communiquer par mail, regardez l'étiquette de votre vignette auto par exemple, c'est un n° de téléphone.

Pour les hôpitaux, médecin, idem

Prendre un rendez-vous, c'est un n° de téléphone.

Pour les sociétés commerciales c'est un n° téléphone qui vous renvoie vers un robot où il faut taper des n° pour accéder à un service et surtout pas de mail

Il suffit de chercher en vain un contact par mail, et c'est la galère, faite une expérience sur les sites d'achat en ligne, et vous verrez.

Alors, comment communiquer avec un malentendant?

Il faut parler plus lentement que parler plus fort et bien en face de la personne

Ainsi il pourra un peu lire sur vos lèvres et peut être comprendre quelques mots

un malentendant perd la compréhension, et ce n'est plus ici sa perte d'audition qui entre en compte, mais son cerveau qui ne peut plus.

Des ouvertures commencent à exister grâce aux techniques de communication par reconnaissance vocale

Exemple, la société Ava  est en train de mettre au point un système de reconnaissance vocale simultanée entre plusieurs personnes .

ou la société Roger qui commercialise une reconnaissance vocale pour téléphone

C'est un début prometteur

Et pour terminer, voici une marque *******

Une idée par phrase

7 mots par phrase

Difficile, mais cela aide à la communication,

Même entre "entendants"

Bonne journée

Christian Gothot

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.