Le Génépi doit continuer à intervenir avec le soutien du ministère de la Justice

 

Directeur des des SPIP de l'Essonne, des Hauts de Seine puis du Morbihan, j'ai été à ce titre l'interlocuteur naturel de cette association et ai pu constater combien l'engagement de ces jeunes bénévoles était réel.
L'intervention de ces jeunes est essentielle, leur rôle est primordial tant au sein de l'institution qu'au dehors : en effet, outre de nombreuses interventions dans le domaine du soutien scolaire ou de l'action culturelle auprès des détenus, les étudiants du Génépi contribuent à l'information du grand public et participent au débat public sur le sens de la peine.

J'entends qu'il serait envisagé, voire qu'il aurait été décidé de supprimer les moyens qui étaient traditionnellement octroyés à cette association. Si cela était confirmé, ce serait une profonde erreur qui compromettrait l'intervention d'une grande association de bénévoles

J'appelle donc Madame la Ministre de la Justice à s'emparer de cette question et à rétablir le partenariat qui existe depuis quarante ans avec cette association.

Christian DANIEL
Directeur des Services pénitentiaires d'insertion et de probation honoraire

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.