MARIAGE POUR TOUS ???!!!

    Quelles sont les origines du mariage? Celles-ci ne sont pas vraiment établies mais en France le mariage religieux a été établi par le Concile de Latran en 1215. Sa célébration par un curé, devant des témoins,  a été actée par le Concile de Trente en 1542. C'est après la révolution, en 1792,  que le mariage civil devant le Maire devient obligatoire et reconnu officiellement. Le code civil de 1804 (Napoléon) lui donne les conditions proches du mariage civil aujourd'hui ...

    Avoir conservé le terme de mariage pour définir l'union civile a été une erreur. Elle prête à confusion entre les affaires qui sont de la sphère religieuse et celles qui concernent les institutions et la vie de la République, de la société civile.   

    Pourquoi  arrêter les réflexions sur l’ouverture au mariage aux seuls homosexuels et lesbiennes ? Certes la pression exercée par ces communautés, leurs revendications, portées parce qu’on peut appeler des lobbys,  sont fortes et bien relayées dans les milieux politiques influents, jusqu’au sein des partis les plus puissants.

    Se contenter de penser mariage pour les homosexuels et les lesbiennes est cependant à la fois injuste et mal considéré. On sort du cadre de notre réflexion l’attribution de ce droit au mariage civil  pour les personnes de genres (de sexes) différents qui ont des liens familiaux proches, cousins, cousines et même frères et sœurs ?

    Si le mariage est l’officialisation de l’amour et du désir de partager sa vie, pourquoi ne pas ouvrir le mariage à deux personnes de genres différents, mais également à deux personnes familialement proches de genres différents,  ou de mêmes genres.

    Le problème du droit des enfants est plus complexe à cerner et à bien considérer. Si celui-ci  se pose déjà pour un couple marié qui divorce et qui se dispute la garde de l’enfant, il serait le même pour les couples de genres différents mais de même famille. Pour un couple de lesbiennes sachant que l’enfant aura pu être adopté ou procréer artificiellement par assistance médicalisée, par un don anonyme de sperme, ou conçu avec la connivence d’un ami, d’un volontaire, il y a sources multiples de complications, de litiges.  Pour un couple d’homosexuel seule l’adoption permettra d’avoir un enfant, là le droit actuel pourrait s’appliquer.

    On arrête un peu trop vite notre réflexion sur le mariage des couples homosexuels et lesbiens et on oublie d’autres situations que l’amour fait. Si je n’ai pas connu de frères et sœurs qui se sont aimés à souhaiter être mariés, je sais qu’il en existe. J’ai connu des mariages entre cousin et cousine. Une ex-ministre de la famille et femme politique très conservatrice, pour ne pas dire réactionnaire, n'est-ele pas mariée avec son cousin avec la bénédiction de l'église et l'officialisation de la cérémonie républicaine ?

    ALORS MARIAGE POUR TOUS ???!!!  Je réponds OUI, mais c'est une question qui mérite une analyse plus avancée qu'elle ne l'est dans les débats de ce jour. ..... Derrière le mariage il faut considéré la famille et les droits qui y sont attachés. Le mariage pour tous va faire évoluer la définition de la Famille et il faudra aussi logiquement traiter du divorce.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.