Pour soutenir le Lieu-Dit

Le Lieu-Dit, sur les collines de Ménilmontant, est devenu à Paris un lieu de partages et de réflexions indispensable. Son équilibre financier est fragile. Il faut l'aider

Cher(e)s ami(e)s

Vous connaissez Le Lieu-Dit, au 6 rue du Sorbier à Paris, dans le 20e arrondissement. Vous savez qu’au fil des ans, il est devenu à Paris, sur les collines de Ménilmontant, un espace nécessaire à la vie collective, à la pensée critique, à la circulation et à la confrontation des idées.

Le Lieu-Dit traverse un moment difficile. Son équilibre financier est précaire, il a un besoin urgent de l’aide de ses clients, de ses amis, de ses soutiens. Il envoie aujourd’hui un appel qui ne doit pas rester sans réponse.

 Le Lieu-Dit est un espace très particulier et cette particularité ne doit pas conduire à sa disparition. Le Lieu-Dit n’est pas un café-restaurant comme les autres. A côté de son activité commerciale nécessaire à son fonctionnement,  il accueille des manifestations artistiques, des émissions de radio, des réunions littéraires, des débats d’idées, des discussions politiques, des présentations de livres et de revues, etc. En quelques années, il est devenu à Paris et dans ses environs, un foyer de la vie culturelle et politique  essentiel, un lieu de croisement d’idées et de rencontre de personnes absolument libre, ouvert, pluriel.

C’est aussi un lieu d’amitié et de générosité. Sa singularité tient au sens du partage et de l’accueil d’Hossein Sadeghi, qui a donné au lieu son esprit et l’a mis en acte. Il suffit d’y faire une visite pour savoir ce qu’il en est : le lieu est propice à la liberté de parole et à la mise en commun des idées pour celles et  ceux qui en aiment l’esprit. 

Cet esprit est celui du commun. Le Lieu-Dit est devenu par les usages qui en sont faits quotidiennement une ressource collective essentielle pour les activités les plus diverses qui s’y déroulent. Aller au Lieu-Dit, c’est être plus qu’un consommateur de boisson et un client de restaurant, c’est faire usage collectif d’ un espace  voué à la communication et à la réciprocité.

L’usage commun du Lieu-Dit a un coût. Le Lieu-Dit ne peut pas vivre de la seule activité commerciale du café-restaurant. L’expérience le montre. La complète gratuité des rencontres et des manifestations est un bien précieux, mais  à terme elle met en danger l’équilibre économique de l’entreprise. 

Toutes celles et tous ceux qui aiment ce lieu et qui le pensent indispensable peuvent dès maintenant faire un don de soutien à l’appel des Amis du  Lieu-dit à l’adresse suivante :

 https://www.helloasso.com/associations/les-amis-du-lieu-dit

Bien à vous,

Christian Laval

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.