Confidences,…. Décadence.. !

Confidences,…. Décadence.. !

Confidence pour confidence,
Quelle subtile idée,
Pour notre Président normal
Que d’aller se confier à Madame Irma
A courir salon et confessionnal
De faire dans le pathos
Livrer dans la gamelle son rata
Tambouille, moelle et os.
Confidence pour confidence,
Notre Président normal
Avec quelques journaleux
Ces copistes besogneux,
Prend 20 rendez-vous,
Sur son temps de Président
Alors que son mandat,
Lui intimerait
A plus,… jouir de son activité
Et non,
Mon cher Léon,
Mon cher Blum
A nous louer sa vie intime…. 
Ces nuitées en scooter, faire le con
Esclandres avec ses ex à l’Elysée
Grippes et autres rhumes….
Notre normal Président,….
Au lieu de jouer les épouvantails
Prendre soins des ‘Sans Dents’,
Repousser ici, les envahisseurs,
Là, rassurer nos agriculteurs,
Qui tirent sur la sonnette
Avant qu’ils ne se tirent,
Soulager nos agents hospitaliers,
Prendre en main la Santé,
Construire un max de prison
Pour un max de dignité
Dû aux égards des prisonniers,
Salah Abdeslam
Terroriste de l’islam
Se mure dans un silence
Requiert la haute autorité judiciaire
Pour raison de dignité,
Sur le refus de la pénitentiaire
De lui octroyer beIN Sport
    Il tirerait même sur l’ambulance
    Et pleure sur son triste sort… !
Mais non !
Notre normal Président,….
Prend tout son temps,
Au lieu de cela,
Se veut d’Ormesson
Ou autre Orsenna,
Notre Président normal
Prend 20 rendez-vous,
Pour écouter son ego,
Joue les colporteurs
Les batifoleurs, les hérauts….
Dans un fatras de décadence…

Confidence pour confidence,
La déroute est globale,
Le parterre du gouvernement
Se fait la malle,
Entre les idées pensées
Les pensées dépassées,
A vouloir de ces écrits
Ecrire, réécrire l’Histoire,
Il n’engendre que platitude,
Insignifiance et ‘mornitude’……
Ministres et députés sont dépités,
A tant de côôôneries,…
Tant de crétinerie,
Il n’y a pas d’étouffoir….
Pas d’étouffoir…
Il restera peu dans nos mémoires
Ces hommes politiques
Qui ne pensent qu’à la trique,
Son mentor, ex président socialiste
De la Cellule anti-terroriste
A écouté les écoutes !
Jouant les voyeurs,
De nos célébrités et autres notoriétés,
Epiant ces entretiens intimes
Leurs causeries cocasses et coquines
Qu’il ne faudrait que l’on coquât...
Ces hommes politiques
Qui ne pensent qu’à la trique,
Les uns comme les autres à cacher
Grace à tous leurs lèche-bottes
Ces grandiloquents boy-scouts
Ces affaires dites de Défense Nationale
A user des finances de l’Etat
A donner de la Garde Nationale
Pour subvenir aux secrets,
Reculer, branler ces paparazzis indélicats
Toutes les brigades de pompiers
Sont en alerte désormais,
Face à tant de décadence,
De toute part, est le feu,
Brasier, sinistre incendie
Que sont ses confidences
Mais rien n’y fera
La décadence ne craint,
Ni les pompiers,
Ni,… ni la pluie !
La décadence !


Mais cela ami(s),… vous n’êtes toujours pas obligés de me croire… ou pas !


Christian 15 octobre 16
 

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.