Perdu de vue

Perdu de vue,… Perdu de vue J’en appelle D’une façon solennelle A mon ami Pradelle… Perdu de vue… !

Perdu de vue,…

Perdu de vue
J’en appelle
D’une façon solennelle
A mon ami Pradelle…
Perdu de vue… !

Mais où donc est-il passé ?
Passé qui ?
Le furet ?
Le furet du bois mesdames
Le furet du bois messieurs..
Toute la faune politique
A sa recherche est toute frénétique,
On fouille partout,..
Les bureaux,… les agences

Même les piliers de bars

Et autres corbillards,…
On fouille partout,…
A trouver encore leur intelligence… !

Première à l’Assemblée
Jamais jamais !
On aurait pu imaginer
Jamais jamais !
On aurait pu évoquer
Une telle disparition,
Une telle séparation,
On a perdu,
Il a disparu,
Il est mort, décédé
Et presque enterré…

A moins qu’il ne soit que,… caché .. ?

La faute à qui,…. ce limogeage ?
Cette disgrâce, ce discrédit
Cette inimité, ce ravage… ?

Rasé, tondu, pelé par ce tsunami,…

Comme le Phénix

Renaîtra-t-il de ses cendres… ?

Il était à l’apogée,
Au pinacle de son pouvoir

Sombra si vite dans le Styx
Eaux sombres et noires
Avalant des électeurs leur liberté
N’ont jamais réussi à s’entendre…
Désormais vogue vers l’Enfer…

Jacques ! 

Jacques ! Reviens !
Il nous faut retrouver 

Témoins, auditeurs, assistants,

Synagogues, églises, mosquées,
Pratiquants chrétiens
Pratiquants musulmans
Il nous faut les retrouver
Employer les grands moyens
Excavatrices, pelleteuses
Caterpillars, gros chars,
Tunneliers et foreuses

Jacques,.. reviens !...
Désormais le social,
Balayé,
Désormais le libéral
Libéré…
Les syndicats
Dans le baba
Les Insoumis,
Soumis…

Le Front National
Aux abonnés absents,…
L’opposition aphone
Muette, sans voix
Ne peux que prier la madone……

Tels les grands dinos
Nos mammouths politiques
Ont pris une sacrée trique,
L’ère du jurassique hollandisme
S’est effondrée sous un cataclysme
Députés, se sentent castrés,
Sénateurs demain, châtrés,
Les Gambetta, Jaurès, Blum
Par ce pillage ,…
Ce naufrage,
Seraient accablés
Ont disparu,… les grands dinos !

Perdu de vue
J’en appelle
D’une façon solennelle
A mon ami Pradelle…
Perdu de vue… !
Mais où est le PS,… ?
PS ! PS !
Mais où te caches-tu ?
PS ! PS !
Dissolu ?
Révolu ?
Mais où te caches-tu ?
PS ! PS !
Perdu ?
Disparu ?

Perdu de vue !!!!!

Mais ami(s),…. Vous n’êtes toujours pas obligés de me croire,… de me suivre,.. ou pas !

Christian le 18 juin 17

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.