Faiblesse,… abandon !

Faiblesse,… abandon !

En France
La caractéristique
De ses gouvernances
C’est leur faiblesse,
Même face à l’ultra-violence,
Face aux agressions barbares, bestiales
Le lion pour défense
Serait devenu anticlérical…
La France, pour ses ennemis
Cette déficience avouée
Presque acceptée
Est une fortune, richesse !
Et sans risque !....

Voici encore,…
Ici, que le présent
Ne me donne point tort,
Sans avoir à remonter le temps
Sera valeur démonstrative !
Les faits,… rien que les faits
Feront porter encore
Tous les désaccords
Entre les présumés faits
Et leurs jugements….. !
Pensez !
En période de sécurité,
Il nous faut relâcher
Deux dangereux activistes…
Ils n’avaient que de plans ébauchés
Sur le moyen propre
De faire de fourmillantes victimes,
De jeter ici et là,
Quelques bombes en milieux fermés,
Boîtes de nuit gay,
Style Nice,…  voitures béliers,…,
Mettre le feu sous des Tours
Unique but et objectif
Maximum de morts illégitimes !
Nos innocents présumés,
‘‘Innocents’’ pour ne pas être condamné
A discrimination
Ou autres diffamations,….
Ces ‘‘innocents’’ patentés 
Sans autres formes de procès
Ont été extradés
S’en sont allés
Retrouver famille
Domicile
Leur pays d’origine….

C’est ça la France,
Travailler nullement,
Collaborer nullement
Seul obligation
Faire un touchdown
L’essai est validé
RSA et autres indemnités
Te seront données.
C’est ça la France
C’est ça la France,
Depuis cet été
Il n’y a plus d’immigrations illégitimes
Tout amerrissage sur le territoire national
Plage, gare, aéroport,
Seront pris en charge totalement
Par vos impôts, vos élus !
Tout leurs seront donné offert
Nous pouvons en être fiers
RSA CMU et logements 

Si en cours quelques accouchements
Feront sonner acte de naissance
De nouveaux éléments de France !
Et pendant ce temps-là,
Nos ennemis rois ivres de sang et d’orgueil
Ne tremblent plus devant notre étendard
Nos politiques trop couards
Nos ennemis,
Raillent de nos commisérations
Se rient de nos compassions
Heureux de notre colonialisme
Qui leur donne toute légitimité
A fomenter leurs actes hideux,… délibérés..

C’est ça la France,
Cet été, lors que sur la plage
Travailleur loin de son labeur
Salariés, ouvriers et journaliers
Demandeurs et chômeurs
Comme il se doit
Et sans devoir quoi que ce soit
Reposaient corps et méninges,
Un communiqué a été publié
Le 1 août 2016
Sans faire de pataquès…
Sans faire de vague,… !
‘‘Le principe abroge l'idée d'immigration illégale’’.
« La distinction fondamentale
entre l'immigration régulière et l'immigration illégale
est désormais niée par l'Etat. »
C’est une inflexion,
Une génuflexion,
De la conception française de l'immigration.
En clair,..
Sans être atrabilaire,
Dès que tu abordes une plage
Une gare, un aéroport
Un rivage,…
Plus soumis à un convoyage tu ne seras,
Mais convié à recevoir tu seras,
De l’APL, du chômage
Des allocations familiales
Du RSA et autres secours…
Soyons bons, soyons…. C.. !
Y a pas de raison !
Ah ! J’allais oublier la CMU
Le truc qui rend tout gratis
Et mieux,…  même un logement
Si,… il y a,…  accouchement
Avec la garantie
Pour ce nouvel élément de France !
Puisqu’ainsi est défini : le Droit du Sol,
Accompagné d’une double nationalité
Une chance au grattage
Une chance au tirage… !

C’est ça la France,
Nos voisins comoriens
Ont bien assimilé, intégré
Notre concept de notre hospitalité…
A Mayotte dans l’Océan indien
Se laissent échouer
Avec peu, avec rien
Se délestent de leurs naissances
Seront déclarées,… leurs délivrances,

Pas sotte,.. l’idée
Pas sottes,.. la cible,… la visée…
Sont arrivés les pieds nus
Et repartent reconnus !
Toujours musulmans,… mais Français…
Français,…
S’en retournent sous la bénédiction républicaine
Ainsi pour la vie,
Ils ne feront jamais œuvre d’apostat
Ainsi pour la vie,
Progénitures protégées par le Concordat…. !
Le Concordat !

Gageons espoir
Qu’ils ne reviennent armés
De cette haine, d’avoir été
De cette inimité, d’avoir été
Par notre République adoubés
Presque contre eux baptisés
Qu’ils ne reviennent armés
Gageons espoir
De tout un arsenal de guerre
Pour nous mette face à terre
A terre !
C’est ça la France,…
Faiblesse, abandon ?

Ami(s), vous n’êtes toujours pas obligés de me croire,… ou pas !

Christian 04/09/16

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.