Christian Prost
Maître d'Armes - Enseignant de vie !
Abonné·e de Mediapart

1127 Billets

0 Édition

Billet de blog 27 févr. 2016

Pour une marionnette

Christian Prost
Maître d'Armes - Enseignant de vie !
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Pour une marionnette,

Pour une marionnette,
Qui était venu là
Nous avons perdu la tête
Et puis nous voilà
Par une élection
Entourés de cancrelats…
Pour une marionnette,
Qui nous ouvrit ses bras
Pour une marionnette,
Telle Circé et autres lutins
Nous fit miroiter
Jolis lendemains
Pour une marionnette,
Bonheur s’en est allé sans honneur

Perdu en quelque sanibroyeur
Même les écolos

Même les bobos,
Vont suivre autre chemin
On a cru,… a un si bel avenir
Qu’il est long ce chemin

A vouloir tout détruire
Social n’est que ruine,

Daesch qui nous mine

Flanby en conquérant
Joue du scooter,
S’est noyée Trieweiller
Joue du scooter
La nuit est aux amants….

Pour une marionnette,
Qui nous avait souri

Qui nous avait nourri

Serai un président normal,

Quoi de plus banal,

A ne pas être anormal,

Ne pas être anti-social….
On le croyait honnête
Par trop a altéré nos existences     

Y avions mis toutes nos espérances…
Pour une marionnette,
D’hier est devenu girouette          
Pour une marionnette,
S’est fourvoyé, s’est abusé,

Asservi travailleurs aux sociétés  

Pour une marionnette,
Même le voile, autorisé

Même le tapis, homologué,…

Est fini,.. le temps de la fête.

Les urnes, isoloirs s’expriment,

30 % des voies muselées,

30 % prisonnières censurées

Alors qu’eux-mêmes ne sont pas vingt,

Règne flamboyant le châtelain,

Tout, tout pousse-au-crime… !

Pour une marionnette,
Vie de château

Vie de clown sous chapiteau
Les crises s’enchainent
Les sondages à la traine     
Il est temps de se dire adieu !
Valises et autres secrets
Il vous restera l’amour

Peut-être une cour,
Nous,…  sans regrets        
Vous rendrons liberté

Honorables indemnités

Par vous renforcées et votées
Pas même un procès
Pas même traces en nos coeurs
Adieu,.. adieu !

Pour une marionnette,
Nous sommes dans  l’encombre,
Un an, deux, cinq ans,
S’en est par trop, ma foi

L’avenir est par trop sombre

Un an, deux, cinq ans,

S’en est par trop, ma foi
Sans pleurs ni larmes,
La porte se referme
Adieu, adieu Président
Tout tout vient à terme
Adieu, adieu Président
L’histoire ne retiendra
De vous, que piètres amourettes,
Elections défaites    
Socialistes,… pas en fête
Toute la France en galère

A la rame,…  sans salaire

Nos destins en vos mains
Ne fut pas bonheur… !

Immigrants,

Populations allocthones,

Chasse au carbone

Islamistes et Coran
Retraités

Et autres piégés
Maraîchers, éleveurs

Fermiers et cultivateurs
Zadistes, NDDL, écologie

A tous,… est antipathie

Médecins et infirmières
Calaisiens en colère
Education et Justice
France sombre dans un précipice……

Pour une marionnette,

Pour une marionnette,…

On a perdu,…. Notre tête.. !

Christian 27/02/2016

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Comment combattre l’enracinement du Rassemblement national
Guillaume Ancelet et Marine Tondelier, candidats malheureux de l’union de la gauche dans des terres où l’extrême droite prospère, racontent leur expérience du terrain. Avec l’historien Roger Martelli, ils esquissent les conditions pour reconquérir l’électorat perdu par le camp de l’égalité. 
par Fabien Escalona et Lucie Delaporte
Journal — Parlement
Les macronistes et LR préfèrent les amendes à la parité
Moins de femmes ont été élues députées en 2022 qu’en 2017. Plutôt que respecter les règles aux législatives, des partis ont préféré payer de lourdes amendes : plus de 400 000 euros pour Ensemble, et 1,3 million pour Les Républicains, selon nos calculs. Certains détournent aussi l’esprit de la loi.
par Pierre Januel
Journal
La nomination d’Éric Coquerel suscite une polémique parmi les féministes
Plusieurs militantes ont affirmé que le député insoumis, élu jeudi président de la commission des finances, a déjà eu un comportement inapproprié avec des femmes. Mais en l’absence de signalement, aucune enquête n’a abouti. L’intéressé dément, tout en admettant avoir « évolué » depuis #MeToo.
par Lénaïg Bredoux et Mathieu Dejean
Journal — Éducation
Au Burundi, un proviseur français accusé de harcèlement reste en poste
Accusé de harcèlement, de sexisme et de recours à la prostitution, le proviseur de l’école française de Bujumbura est toujours en poste, malgré de nombreuses alertes à l’ambassade de France et au ministère des affaires étrangères.
par Justine Brabant

La sélection du Club

Billet de blog
Cochon qui s’en dédit
Dans le cochon, tout est bon, même son intelligence, dixit des chercheurs qui ont fait jouer le suidé du joystick. Ses conditions violentes et concentrationnaires d’élevage sont d’autant plus intolérables et son bannissement de la loi sur le bien-être animal d’autant plus incompréhensible.
par Yves GUILLERAULT
Billet de blog
Faux aliments : en finir avec la fraude alimentaire
Nous mangeons toutes et tous du faux pour de vrai. En France, la fraude alimentaire est un tabou. Il y a de faux aliments comme il y a de fausses clopes. Ces faux aliments, issus de petits trafics ou de la grande criminalité organisée, pénètrent nos commerces, nos placards, nos estomacs dans l’opacité la plus totale.
par foodwatch
Billet de blog
L’aquaculture, une promesse à ne surtout pas tenir
« D’ici 2050, il nous faudra augmenter la production mondiale de nourriture de 70% ». Sur son site web, le géant de l’élevage de saumons SalMar nous met en garde : il y a de plus en plus de bouches à nourrir sur la planète, et la production agricole « terrestre » a atteint ses limites. L'aquaculture représente-elle le seul avenir possible pour notre système alimentaire ?
par eliottwithonel
Billet de blog
Face aux risques, une histoire qui n'en finit pas ?
[Rediffusion] Les aliments se classent de plus en plus en termes binaires, les bons étant forcément bio, les autres appelés à montrer leur vraie composition. Ainsi est-on parvenu en quelques décennies à être les procureurs d’une nourriture industrielle qui prend sa racine dans la crise climatique actuelle.
par Géographies en mouvement