La personna, notre masque dans le théatre du monde extérieur

La personna. La personna.

La persona C.G.Jung la définit ainsi: " la persona est ce que quelqu'un n'est pas en réalité, mais ce que lui même et les autres personnes pensent ce qu'il est " .

Le mot persona vient du latin, il désignait le masque que portaient les acteurs de théâtre.  La persona pour Jung n'a rien de réel, elle n'est qu'une interface entre l'individu et la société. Le moi conscient s' identitifie aux diplômes, au rôle social, au titre honorifique à notre profession. La persona est ce que l'on est dans le monde extérieur, une  gentille fille, un gentil garçon bien élevé, célibataire, marié, pacsé, ect...

Ce masque fait penser aux autres et à soi-même que notre être est individuel,  mais il s'agit d'un simple artifice, un compromis. La souffrance mentale commence lorsque l'on s'identifie à sa persona. Lorsque l'on conserve ce masque en permanence dans  le monde extérieur on devient qui l'on est, à savoir de préférence un masque socialement valorisant.

Pensons à toutes ces personnes en souffrance, qui perdent leur emploi, font faillite. Ils perdent leur rôle dans le grand théâtre de la vie, représentation factice mais nécessaire dans le monde extérieur. Ils se retrouvent face à leur inconscient,  à leur nature profonde, face à la véritable question mais qui je suis sans ce masque.

Notre moi en tant que porteur de ce masque ne doit pas oublier qu'il est simplement : "un petit enfant qui commence à peine à dire «je»" Carl Gustav Jung.

 

Christian

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.