Neurones miroirs le fabuleux outil de perception de notre inconscient.

 Vilayanur Ramachandran, directeur du Center for Brain and Cognition écrit;

« La découverte des neurones miroirs est la plus importante nouvelle non-transmise de la décennie. Je prédis que les neurones miroirs feront pour la psychologie ce que l'ADN a fait pour la biologie. Elles vont fournir un cadre unifiant et aider à expliquer une quantité de dispositions mentales qui jusqu’à maintenant restaient mystérieuses et inaccessibles à l’empirisme » (1)

 1996,Giacomo Rizzolatti , neurologue de l’Université de Parme, fit la surprenante découverte des neurones miroirs. Une découverte qui, bien que très peu connue du grand public, pourrait être à l’origine d’une révolution scientifique majeure dont on ne pressent que quelques contours.(2)

Lorsque nous observons quelqu’un faire un geste, les circuits neuronaux qui commandent cet acte s’activent dans notre cerveau même si nous demeurons totalement immobiles.

Cette étonnante constatation a été faite sur des chimpanzés et ce phénomène a été attesté par la suite chez les êtres humains. Les circuits neuronaux en question ont été appelés neurones miroirs parce qu’ils reflètent l’activité cérébrale de la personne qui accomplit le geste.

 Leurs caractéristiques sont;

1/Les neurones miroirs sont donc une catégorie de neurones qui  présente une activité ;

  • lorsqu'un individu  exécute une action
  • lorsqu'il observe un autre individu exécuté la même action
  • ou même Lorsqu'il imagine une telle action.

Une expérience a été faite avec deux pianistes  reliés  individuellement  à un scanner.

 L' Un des  pianistes joue et  sur l'écran du scanner on voit  une véritable symphonie de couleurs qui  nous révèle la magnifique complexité de ce qui se passe dans son cerveau. Mais à côté, l' autre pianiste ne fait que l'écouter, et c'est quasiment la même symphonie de couleurs !

2/Les neurones miroirs permettent de comprendre le but poursuivi  lors 'une action . Par exemple, si on observe quelqu’un prendre un fruit dans une corbeille, la présence des neurones miroirs nous  permet de savoir, selon le contexte, si la personne saisit ce fruit pour le déplacer ou pour le manger. Car les différentes aires cérébrales activées par ces neurones miroirs nous rendent capables de saisir l’intention en fonction du contexe de  l’action.

3/Les neurones miroirs permettent le transfert  découvert par Freud

C.G.Jung écrit «Il n’y a pratiquement jamais de lien relativement intime entre deux êtres, sans que les phénomènes de transfert y jouent un rôle, soit favorable, soit négatif. Le transfert est un phénomène entièrement naturel». Nous transférons inconsciemment nos émotions nos intentions.

4/ Les neurones  miroirs nous permettent  l'empathie,  cette  faculté intuitive de se mettre à la place d'autrui, de percevoir ce qu'il ressent.

Leur rôle principal serait donc d’entrer en relation avec l’autre, la capacité d’adopter son point de vue, de le comprendre.

 5/Les neurones miroirs sont à la base de l’intelligence émotionnelle. Elle  est fondée sur l’identification, la compréhension et l’acceptation de nos propres émotions et de celles de nos interlocuteurs.

On considère qu’une émotion possède une expression faciale universelle si, quelles que soient sa culture ou ses origines, chaque individu est capable de reconnaître et d’interpréter chez autrui l’émotion derrière cette expression faciale. Au nombre de 7  nous avons la colère, le dégout, la peur, la surprise, le mépris, le bonheur, la tristesse .

 Ces neurones miroirs confirment les découvertes de C.G.Jung sur l'influence déterminante de notre inconscient personnel et collectif.

 (1)   source

  (2)  source

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.