La réforme du système d’évaluation des produits et...

http://www.votresante.org/default.php

fait suivre...

La réforme du système d’évaluation des produits et

La succession des scandales appelle inévitablement une réforme en profondeur de nos méthodes d’évaluation des médicaments et des pratiques de santé. Le ministre en exercice vient d’annoncer son intention de “restaurer la confiance”. Refonte de la direction, des commissions et du financement sont les principaux objectifs gouvernementaux, en ce qui concerne notamment l’Afssaps (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé). Deux directeurs devraient siéger conjointement. On nous promet d’intégrer des membres des associations représentatives des usagers dans les commissions. Et c’est l’Etat qui serait appelé à financer la future agence (en instaurant une nouvelle taxe sur les médicaments). Bonne nouvelle, on verrait également siéger au sein des commissions des représentants des revues médicales indépendantes.
“L’enfer étant pavé de bonnes intentions” souhaitons que ces belles promesses n’engagent pas seulement ceux qui les écoutent.
Il sera en effet très délicat, dans un système de santé mondial dominé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), d’extraire notre système d’évaluation du marché de la santé. Actuellement, pour tout ce qui touche de près ou de loin aux médicaments, aux services et aux équipements médicaux, la règle de fonctionnement est basée sur le profit maximum de l’actionnaire. L’intérêt du patient est le dernier des soucis des grandes multinationales régnant sur cet énorme marché mondial (820 milliards de dollars en 2009). Nous l’avons souvent écrit, l’objectif des oligarques de la santé est de vendre du médicament. On ne fait pas d’omelette sans casser des OEufs !
Prenez soin de vous !

P. A

FAIT SUIVRE

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.