Témoignage accablant d'une étudiante contre l'Université de Nantes

Une étudiante a fait part au Comité Scientifique Pro Anima de terribles expérimentations animales pratiquées à l'Université de Nantes.

Je vous transmets un témoignage que j'avais déjà envoyé à 269 Life et Onevoice.

Je suis allée passer un entretien d'embauche à l'Université de Nantes dans un laboratoire pour un poste proposant de s'occuper du bien-être animal. Interloquée, je postule et suis convoquée à un entretien.

J'ai demandé à visiter les locaux. Je me suis retrouvée dans un mini camp de concentration et d'extermination pour souris digne du régime nazi.

La vétérinaire ?!!! me fait faire le tour du "camp" et pour finir, m'a montrée la mini chambre à gaz et m'a dit qu'on pouvait également les étrangler avec une ficelle pour les faire moins souffrir. Elle m'a dit que ça faisait partie du travail qui me serait demandé. Il était bien question de bien-être animal dans l'annonce, non?

J'ai été choquée, qu'on me demande à moi, de faire le travail d'un S.S.

Je suis encore abasourdie et choquée de ce que j'ai vu et entendu. J'y ai rencontré du personnel sans aucun scrupule vis-à-vis des souris, comme si leur existence n'avait aucune valeur.

Marie *

* Le prénom a été changé. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.