Christianepicurien
Radiologue
Abonné·e de Mediapart

245 Billets

0 Édition

Billet de blog 8 avr. 2011

Corée du Sud: les écoles fermées par peur de pluies radioactives...!

Christianepicurien
Radiologue
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Corée du Sud: les écoles fermées par peur de pluies radioactives...!

SEOUL – De nombreuses écoles étaient fermées jeudi en Corée du Sud, afin de répondre aux craintes de parents face à des pluies qui pourraient contenir des éléments radioactifs provenant de la centrale nucléaire accidentée au Japon, ont indiqué des responsables.
Alors que la pluie tombait sur la région, plus de 130 écoles primaires et maternelles de la province de Gyeonggi, autour de la capitale Séoul, étaient fermées pour la journée, sur décision du bureau provincial de l’éducation.

Il s’agit de « mesures préventives, pour la sécurité des élèves », a indiqué un porte-parole.
Mercredi, le bureau avait demandé d’annuler ou de réduire la durée de la classe en raison de l’ »anxiété grandissante parmi les parents et les élèves ».
Dans une autre province, celle du Chungcheong du Nord, les activités extérieures comme le football ou le baseball ont été annulées.
L’inquiétude est montée en Corée du Sud, l’un des plus proches voisins du Japon, après l’annonce lundi par l’agence de météorologie que le vent de sud-est pourrait transporter des éléments radioactifs provenant de la centrale de Fuskushima, à 250 km au nord-est de Tokyo, accidentée après le tremblement de terre et le tsunami du 11 mars.
Le niveau d’éléments radioactifs dans l’eau de pluie est trop faible pour être dangereux pour la santé, a cependant tenu à préciser jeudi le bureau du Premier ministre, appelant les services éducatifs à « ne pas inquiéter les parents ».
La Corée du Nord, à travers sa télévision publique, a également appelé sa population à se protéger d’éventuelles retombées radioactives et a recommandé de porter des imperméables ou des bottes ainsi que des parapluies, a rapporté l’agence Yonhap.
« Couvrez les champs de légumes avec des bâches plastiques et ne laissez pas les bêtes à l’extérieur sous la pluie », a lancé à la population un responsable des services de santé.
Des traces radioactives, dont du cesium, ont été découvertes dans plusieurs villes de Corée du Nord, mais dans des quantités trop faibles pour menacer la santé, avait précisé mardi la télévision nord-coréenne, selon Yonhap.
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/


Source:
http://realinfos.wordpress.com/2011/04/07/coree-du-sud-les-ecoles-fermees-par-peur-de-pluies-radioactives/

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
Maltraitance en Ehpad : une indignation feinte et insuffisante
Les pouvoirs publics font mine de découvrir que le puissant groupe Orpea se joue des règles depuis des années dans ses Ehpad. Mais la maltraitance, les conditions de travail dégradées et la répression syndicale sont sur la table depuis des années,  sans que jamais le système de financement ne soit remis en cause.
par Mathilde Goanec et Leïla Miñano
Journal — France
Macron 2017 : la preuve que l’affaire a été enterrée
Le préfet Cyrille Maillet, nommé par Emmanuel Macron à la tête d’un service du ministère de l’intérieur, a personnellement classé l’enquête concernant des prestations de sécurité suspectes durant la campagne présidentielle, avec des motifs fallacieux et contre l’avis de trois sous-directeurs.
par Fabrice Arfi, Antton Rouget et Marine Turchi
Journal
La grande colère des salariés d’EDF face à l’État
Ulcérés par la décision du gouvernement de faire payer à EDF la flambée des prix de l’électricité, plus de 37 % des salariés du groupe public ont suivi la grève de ce 26 janvier lancée par l’intersyndicale. Beaucoup redoutent que cette nouvelle attaque ne soit que les prémices d’un démantèlement du groupe, après l’élection présidentielle.
par Martine Orange
Journal
Gérald Darmanin, le ministre qui dissout plus vite que son ombre
Après une manifestation antifasciste à Nantes, le ministre de l’intérieur a annoncé son intention de dissoudre le collectif « Nantes révoltée », animateur d’un média alternatif local. Outil administratif conçu contre les groupes factieux, la dissolution est avant tout utilisée comme une arme de communication et de neutralisation politique. 
par Camille Polloni

La sélection du Club

Billet de blog
Fermer une prison, y ouvrir une école et un musée
« Ouvrir une école, c’est fermer une prison », aurait dit Victor Hugo. Avec la fermeture imminente de la prison de Forest, un projet stratégique unique se présente aux acteurs politiques bruxellois : traduire la maxime d’Hugo en pratique et, en prime, installer un musée de la prison au cœur de l’Europe ! Par Christophe Dubois
par Carta Academica
Billet de blog
Le bracelet électronique, facteur et révélateur d'inégalités
Chercheur à l’École normale supérieure, Franck Ollivon propose une approche géographique du placement sous surveillance électronique. Il analyse notamment la façon dont, en reposant sur la restriction spaciale, le bracelet redessine les contours d’un espace carcéral, dans lequel les situations individuelles des placés sont inévitablement facteurs d’inégalités.
par Observatoire international des prisons - section française
Billet de blog
« Rien n’a été volé »
Chronique d'audience. Abderrahmane B., pas même vingt ans, né à Alger et SDF a été arrêté avant le week-end. Il comparaît pour un vol à la roulotte. Néanmoins, il y a une difficulté dans la qualification de l’infraction : rien n’a été volé.
par La Sellette
Billet de blog
Contrôleuse des lieux de privation de liberté : l’année Covid en prison
Mis en garde par la Contrôleuse générale des lieux de privation de liberté (CGLPL) pour les risques de cluster dans les prisons, le gouvernement a brillé par sa passivité. Rien d'étonnant, tant ses alertes et préconisations restent systématiquement lettre morte.
par lien-social