Christianepicurien
Radiologue
Abonné·e de Mediapart

245 Billets

0 Édition

Billet de blog 9 avr. 2011

De l'indécence à Fukushima et de l'indécence en général…

Christianepicurien
Radiologue
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

http://dominiquevoynet.net/v2/index.php/2011/03/17/260-de-l-indecence-a-fukushima-et-de-l-indecence-en-general#co

De l'indécence à Fukushima et de l'indécence en général…


Par Dominique Voynet, jeudi 17 mars 2011 à 11:05 | | #260 | rss

« Les écolos en font-ils trop ? » s’interroge Le Parisien dans son édition du 16 mars. La question n’est pas scandaleuse et il est facile d’y répondre : peut-on raisonnablement demander à des militants, à des élus, engagés depuis 40 ans dans la dénonciation des menaces que fait peser sur l’humanité le choix du nucléaire et dans l’élaboration des politiques permettant de s’en passer, de cesser de le faire au moment même où survient une catastrophe qui bouscule toutes les certitudes ? « Les écolos en font-ils trop ? » Sans polémiquer, il faut bien admettre que les journaux, eux, n’ont pas résisté à la tentation de faire ce qu’ils nous reprochent.

« Terreur nucléaire » titre le même Parisien. « Panique nucléaire » affirme Libération. Quant à Günther Öttinger, le très raisonnable commissaire européen à l’Energie, issu de la CDU allemande, il parle carrément « d’apocalypse » ! Je le dis ici solennellement. L’indécence n’est pas du côté des écologistes ! Ni de Dominique de Villepin qui a sans doute des idées derrière la tête, mais qui a raison de pointer que la France a un problème avec le nucléaire. En vérité, on n’est pas seulement dans le déni, comme il l’affirme. On est dans la connivence, et la consanguinité ! Comment expliquer la présence d’Anne Lauvergeon, PDG d’Areva et d’Henri Proglio, patron d’EDF, parmi les participants de la 1ère réunion de crise à Matignon, sinon par la volonté, au plus haut niveau de l’Etat, de préserver coûte que coûte les intérêts des champions français du nucléaire ? En quelques jours, le discours officiel a changé. On est passé de « aucune raison de sonner le tocsin » à « c’est très très grave, mais le Japon, c’est pas la France ». Il faut décortiquer cette rhétorique simpliste et éculée, testée après Tchernobyl en 1986, combinant déni, désinformation et rassurance pseudo-scientifique.

Soyez sérieux, ce n’est pas le nucléaire qui est en cause, c’est la déliquescence et l’impéritie de l’état russe ! Sans doute… Mais la catastrophe n’aurait pas eu lieu, ou n’aurait pas eu le même impact, si la centrale avait été dotée d’enceintes de confinement ! Adapté à Fukushima, ça donne : c’est quand même scandaleux de mettre en cause le nucléaire ! C’est le séisme, puis le tsunami qui ont provoqué la panne, une panne électrique qui a mis hors service de façon pratiquement simultanée les circuits de refroidissement des six tranches de Fukushima Dai Ichi ! Vrai bien sûr, sauf que la catastrophe met en évidence le vieillissement des installations (dont les enceintes de confinement n’ont pas tenu), le caractère dérisoire des procédures et des moyens de secours (des canons à eau…), et bien sûr les légèretés de TEPCO, dont les procédures de sûreté sont aujourd’hui critiquées (on aura noté le silence radio sur les cousinages, les coopérations entre les technocraties japonaise et française depuis… toujours).

A cette heure, nul ne sait si la catastrophe excèdera celle de Tchernobyl ou si, cahin caha et moyennant l’irradiation « modérée » (il faut n’avoir que des connaissances scientifiques ridicules et méconnaitre totalement l’effet de faibles doses cumulées pour utiliser ces termes) de quelques millions de personnes et quelques dizaines de milliers de km2, on se contentera de faire une croix sur ces six tranches nucléaires.

Il faudra de toute façon prendre des décisions, et pas seulement au Japon...! Je veux croire qu’elles seront prises de façon plus démocratique et moins pavlovienne que celles qui le furent par le passé. Ministre de l’Environnement dans le gouvernement Jospin, je n’ai pas oublié à quel point il a fallu batailler pour obtenir la fermeture de Superphénix puis de Phénix (construit comme l’AtPU sur une faille géologique !), et comment le projet de loi sur la sûreté et la transparence sur lequel j’ai tant bossé, fut détricoté par les lobbies au point que j’ai refusé d’en assumer la paternité (maternité ?).

Je peux en témoigner : le consensus nucléaire est solide, à droite (on s’en doutait) et à gauche...! Par intérêt (l’emploi pour le PC, les contrats pour le PS). Par ignorance aussi. Ça fait mal d’entendre Pierre Moscovici, loin d’être le plus largué sur ces questions, répondre à sa collègue de parti Aurélie Filippetti, qui encourage son parti à remettre en question les exportations de centrales nucléaires urbi et orbi, que « ça ne pourra pas se faire en quelques semaines » ! Ben si, justement, ça peut se faire tout de suite. Et ça tombe bien, parce que les clients, hein, ils risquent de ne pas vraiment se précipiter…

‹ retour à l'accueil

Commentaires

1. Marie-Christine Ingigliardi › jeudi 17 mars 2011 à 16:18

Merci, sincèrement pour ce coup de gueule salutaire et dénué de langue de bois ! Ça fait plaisir et ça fourmille d'arguments utiles dans les discussions avec - notamment - les "camarades" imperturbablement confiant en l'atome qui accusent les écolos de récup' ! Oui, ça doit être dur pour Aurélie Filipetti !
En tout cas, bravo Dominique et bon courage !
Une "ex"-verte toujours écolo, entre Cadarache et la vallée du Rhône !

2. boukortt › samedi 19 mars 2011 à 20:47

bonjour
c'est la deuxième fois que j'écris à un politicien (avec tous le dégoûts que je récents...)


j'ai fais partie durant plus de 10 ans des gens qui sont intervenues dans ces putains de centrales.J'ai été contaminé je précise bien contaminé comme 90% de mes anciens collègues...!


En 2000 j'ai quitté ce monde tout simplement PARCE QUE LE FRIC DEPASSE LA SURETE DU PERSONNEL...méprisé par les "lobby" et les politiques presque tous incompétents qui plus est se font tous acheter...!

etc...des témoignages comme cela à la pelle...beaucoup d'accident (souvent només scélératement "incidents")sont cachés dans les centrales,

en plus ils embauchent du personnel non qualifié...pire des intérimaire pour manipuler les barreaux radioactifs...!

J'AI VECU LA MERDE des centrales...


Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Accusé d’agressions sexuelles, Éric Zemmour instrumentalise #MeToo à des fins racistes
Confronté au faible engouement de l’électorat féminin et aux accusations de violences sexuelles, l’entourage du candidat d’extrême droite tente de mettre en avant des femmes le soutenant. Mais leur discours se borne à instrumentaliser le mouvement féministe à des fins racistes.
par Sarah Benichou et Juliette Rousseau
Journal — Extrême droite
Serge Klarsfeld : « Il parle des musulmans comme on parlait des juifs »
L’historien et avocat, président de l’association Fils et filles des déportés juifs de France, dénonce la réhabilitation par le candidat d’extrême droite du régime de Vichy.
par Mathieu Magnaudeix et Berenice Gabriel
Journal — Services publics
« Tout meurt à petit feu ici » : à Saint-Cyprien village, La Poste est fermée depuis un an
Le bureau de poste de cette localité des Pyrénées-Orientales a baissé le rideau en février 2021. Les habitant·es de la commune côtière doivent désormais se rendre au guichet situé à la plage, à plus de 3 km de là. Or, pour les plus âgés, la disparition de ce service au cœur du village est un abandon de plus.
par Khedidja Zerouali
Journal — Migrations
Un passeur algérien raconte son « business » florissant
En 2021, de nombreuses personnes ont tenté de quitter l’Algérie et rejoindre l’Europe par la mer, débarquant à Almeria, Carthagène ou aux Baléares. Dans le sud de l’Espagne, Mediapart s’est s’entretenu longuement avec un de ces « guides » qui déposent les « harraga » (exilés) en un aller-retour. 
par Nejma Brahim

La sélection du Club

Billet de blog
Et si nous avions des débats constructifs ?
La journée internationale de l'éducation de l'UNESCO, le 24 janvier, est l'occasion de rappeler que les savoirs et expertises de toutes et de tous sont essentiels pour nourrir les conversations démocratiques.
par marie-cecile naves
Billet de blog
Le convivialisme, une force méta-politique
Vu d'ailleurs le convivialisme peut sembler chose bien étrange et hautement improbable. Parmi ses sympathisants, certains s'apprêtent à voter Mélenchon, d'autres Jadot, Taubira ou Hidalgo, d'autres encore Macron... Ce pluralisme atypique peut être interprété de bien des manières différentes. Les idées circulent, le convivialisme joue donc un rôle méta-politique. Par Alain Caillé.
par Les convivialistes
Billet de blog
La Chimère Populaire
Pourquoi certain·es d'entre nous se sont inscrit·es à la Primaire Populaire et envisagent désormais de ne pas y voter ? Un petit billet en forme de témoignage personnel, mais aussi d'analyse politique sur l'évolution d'un choix électoral - parce que la trajectoire de l'électorat est mouvante, n'en déplaise aux sondages ou aux Cassandre de tous bords.
par Albin Wagener
Billet de blog
Présidentielle : ouvrir la voie à une refondation de la République
La revendication d’une réforme institutionnelle s’est installée, de la droite à la gauche. Celle d’une 6° République est devenue un totem de presque toutes les formations de gauche à l’exception du PS. Ce qu’en a dit samedi Arnaud Montebourg rebat les cartes.
par Paul Alliès