Votre sentiment à la lecture de ce court message. Pensons à l'Union salutaire...!

je fait suivre...pas mal...!

---------- Forwarded message ----------
From: jacques daudon <jacques.daudon@orange.fr>
Date: 2012/1/12
Subject: Votre sentiment à la lecture de ce court message. Pensons à l'Union salutaire.
To: Fred Morin <redaction@morpheus.fr>, Bernard Decombe <Bernard.DECOMBE@wanadoo.fr>
Soyez assez aimable pour exprimer votre accord ou désaccord. Il vous suffit de surligner le message, de le supprimer et de renvoyer cet email vide ou de nous faire part de vos critiques. Nous vous remercions de votre coopération. J. Daudon.
Qu'importe qui nous gouverne ! Si le peuple à l'initiative des lois.   Serres le 12 JANVIER 2012
     Amis correspondants, Quel que soit le prestige du meilleur d'entre-nous, quelle que soit sa personnalité, son bon sens, sa loyauté pourrait-il venir à bout d'un quelconque problème entretenant (la désinformation règne) l'incompréhension entre citoyens ?
La lutte des clans et Partis est orchestrée, voulue, désuète, stérile. La résolution des conflits est ailleurs...!

L'essentiel nous semble-t-il et nous ne sommes pas les seuls à penser pareillement, serait qu'enfin nous puissions obtenir l'initiative des lois (comme le lit clairement notre Constitution). Enfin, pouvoir user du Référendum d'Initiative citoyenne pour mettre en place toutes les lois nécessaires à l'amélioration nette de la situation, tant sur le plan politique, qu'économique, que social  même si les élus ne remplissent pas leurs devoirs. Il est grand temps que l'on prenne conscience de ce problème fondamental.
Le seul maître de la destinée du pays est le peuple.
Lorsqu'on voit ce qui se passe en Suisse, pays sans manifestation, sans profonds désaccords entre élus citoyens et syndicats on est bien attiré par cette démocratie directe se traduisant par un fammeux quatrain : http://dai.ly/uahNy8 "Les élus de demain qu'ils soient sots ou mutins Ne peuvent en aucun cas s'opposer au destin. Le peuple à tout loisir d'imposer le scrutin, En toute circonstance il reste souverain". La loi sur l'abaissement des pensions de retraite en Suisse est passée à la trappe par un référendum citoyen approprié. En aviez-vous entendu parler ? L'information est primordiale et ce n'est pas le cas dans notre pays. L'élu sera bien obligé de craindre le bon sens de tous les Français et de ses réactions pacifiques mais imparables ... si nous obtenons notre souveraineté ! Faisons-nous entendre. Voir le site indépendant de simples citoyens : www.ric-france.fr . Qu'en pensez-vous ? De vous lire, citoyennement, Jacques Daudon.  
 J. Daudon - Saumane - 05700 Notre mission première a consisté à divulguer une information fiable profitable à tous en tout domaine.
Notre deuxième action sera de conseiller la veuve, l'orphelin, l'handicapé et toute  victime de la désinformation, quelle qu'elle soit et suppléer aux inconséquences d'un pouvoir victime de son ignorance et de sa soumission.
En conséquence, nous responsables de l'A.D.E.H,  nous nous engageons, à l'endroit de ceux qui nous font confiance d'agir à leur égard de la meilleure des façons.
Notre relatif savoir et parfaite connaissance des secteurs clefs de la vie nous permettent, sans aucune forfanterie, de dire qu'à tout problème, même grave, existe immanquablement une solution.
Ceci s'ajoute en complément de notre Charte de survie.
Jacques Daudon
http://daudon.free.fr
-   

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.