Les supers privilèges des sénateurs...

https://www.facebook.com/notes/alain-broniarczyk/les-supers-privil%C3%A8ges-des-s%C3%A9nateurs/434243357659

Les supers privilèges des sénateurs.

par Alain Broniarczyk,

Un Sénat vide !

 

A l'heure où le pouvoir d'achat diminue sans cesse, où les ouvriers se privent de tout pour pouvoir VIVRE, où des personnes meurent dans la rue car elles ont tout perdu, où l'on fait la réforme des retraites car il n'y a plus d'argent dans les caisses, une partie de la population n'est pas concernée. Pourquoi ? Nous savons à peu près comment vivent nos élus, députés, présidents de la république. Mais comment vit un sénateur ?

 

D'abord, ils sont 1260, sénateurs et employés au Sénat, recevant de l'argent des caisses de l'Etat. NOTRE ARGENT.

Ces employés/sénateurs touchent un salaire/indeminité compris entre 2 300 et 20 000 euros par mois.

Ils ne travaillent que 32 heures par semaine.

Même ceux qui ne travaillent pas touchent les primes de nuit.

Ils ont quatre mois de vacances par an.

 

Les sénateurs :

Ils touchent une "prime informatique" de 1 000 euros par mois.

Ils ont le droit à des taux hyper réduits pour l'achat de logements.

Il y a 342 sénateurs ; 90 d'entre eux sont des assidus, 120 y vont à temps partiel, et les autres N'Y METTENT JAMAIS LES PIEDS.

La Cour des Comptes n'a aucun droit de regard sur les comptes du Sénat.

Un sénateur peut partir en retraite au bout de 6 ans de mandat (même ceux qu'y ne mettent jamais les pieds au Sénat) avec une indeminité mensuelle de 1 869 euros ; l'indemnité monte à 4 000 euros pour 15 ans de mandat.

La veuve d'un sénateur touche 66% de la pension de son défunt mari. (54% dans le privé et entre 50 et 60% dans le public)

 

Alors, quand on demande aux français de se serrer la ceinture, de (presque) mourrir sur leur lieu de travail, et de finir leurs jours dans la misère d'une retraite paupérisante, je ne peux que gueuler mon dégout pour cette société dans laquelle les personnes qui enrichissent la France par leur travail enrichissent en même temps cette élite, même si cela a toujours été et sera toujours dans l'abus des privilèges.

 

Vous pouvez retrouver tous ces privilèges, et bien d'autres encore, dans le livre de 294 pages "Le Sénat - Enquête sur les super-privilégiés de la République" de Robert Colonna d'Istria et Yvan Stefanovitch paru il y a un an.

http://livre.fnac.com/a2259902/Robert-Colonna-d-Istria-Le-Senat-enquete-sur-les-super-privilegies-de-la-Republique

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.