Je reviens te chercher ... sur l'air d'une chanson de Gilbert Bécaud

Dézinguer la propagande pour la vaccination à travers le magnifique spot publicitaire "Je viens te chercher " Rechercher la liberté d'être, de vivre ! Ecarter la peur, la guerre qui nous abêtissent et anéantissent ...

Je reviens te chercher
Toi la liberté que j’attendais
Je savais que l'on ne pourrait
Se passer l'un de l'autre longtemps
Je reviens te chercher
Plus aguerri et bien changé
D’avoir dû vivre sans toucher
Pendant tout ce long temps

Macron a dit faisons la guerre
A ce virus qui s’est invité, propagé
Qui a gagné, qui a perdu ?
On n'en sait rien, on ne sait plus
On se reconstruit à mains nues
Mais après la guerre,
Saurons nous faire
La paix.

Je reviens te chercher
Mon masque ai laissé tomber
Ta main enfin puis je serrer
Et t’embrasser fougueusement
Je reviens te chercher
Ne reste pas sur ce palier
Viens avec moi gambader
Il est revenu le printemps

Castex, le chef de guerre
Nous a apeurés, terrés, confinés
Nous a déçus, nous a perdus
Le bien, le mal, on ne sait plus
On se retrouve éperdus
Mais de cette guerre,
Qui nous désespère
D'après.

Je reviens te chercher
Mon libr’ arbitre ai retrouvé
Mes amis puis-je côtoyer
Et discuter très librement
Je reviens vous chercher
Pour tous ensemble fêter
La liberté enfin retrouvée
Nous tous en mouvement

Véran chaque jour nous sidère
Il ne sait comment toujours vacciner
Des gens par le chômage mis à nu
En bien, en mal, on ne vit plus
L’amour serait il défendu ?
Qu’importe cette guerre
Il nous reste à faire
L'après.

Je reviens te chercher
Ma liberté que j’espérais
Je savais que tu reviendrais
Comme un prochain déchaînement
Je reviens te chercher
Ben, vois tu, je vais déferler
Dans les rues barricadées
Contre ce vil gouvernement

Tous ensemble feront la guerre
A ceux qui nous ont pillé, volé, ruiné
On le sait bien, sans retenue
Chasserons tous les corrompus
Toutes ces langues fourchues
Et après la guerre
Bâtirons à notre manière
L'après ...

Si quelqu'un veut mettre en musique ...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.