Le poinçonneur de la Terre

Le poinçonneur de la Terre

J'suis l'financier de la firme,
Le gars qui f'rait les poches d'un infirme.
Y'a pas de moindre bénéfice
Tout est propice !
Pour amasser encore bien plus
J'fais trimer tous les gugus
Pour extraire ce gaz de schiste
Qui plait aux capitalistes !
Pendant ce temps là je me gave
J'entasse des sous dans ma cave
Parait qu'y a pas d'sot métier
Moi j'fabrique des billets !

Des long trous, des longs trous, et encore des trous,
Des trous d'Paris jusqu’en Ukraine,
Des trous dans les plaines européennes,
Des trous, des trous, toujours plus de trous !

J'suis l'boss d'la multinational'
Le gars qui dirige BP ou Total.
Y' a pas de souci à s'faire
Que des affaires !
Des schistes bitumeux au Canada
Des GDS en East Anglia
Toutes ces belles extractions
Pour faire des millions !
Comme un singe, je me pavane
Et je bouffe des bananes
Parait que je suis un géant
Qui pisse du carburant !

Des long trous, des longs trous, et encore des trous,
Des trous par lesquels le gaz s’échappe,
Des trous et des déchets comme une chape,
Des trous pour que tournent les roues …

J'suis l'économiste de service
Celui qui justifie l' tour de vis
Que supporteront tous ces gens
Trop bons enfants !
Y' a tout à gagner pour les requins
Qui tondent le dos des péquins
Qui jouent sur la mondialisation
Et se moquent des nations !
J'suis l'économiste du vice
Je rase toujours gratis
Parait que j'fume le canabis
Et me fous des injustices !

Des long trous, des longs trous, et encore des trous,
Des trous qui engraissent la riche classe,
Des trous qui empoisonnent les masses,
Des trous qui nous laissent trop mous …

J'suis l'ingénieur des ponts
Le gars qui sonde bien les fonds
Qui connait la Terre et ses failles
Qui fouille salement ses entrailles !
J'connais toutes les techniques
Pour ériger les derricks
Ou construire les longs tuyaux
Comme autant de boyaux !
J'aime pas tous ces gens qui pensent
Que mes créations n'ont pas de sens
Parait que j'peux tout faire
Y compris l'enfer sur Terre !

Des long trous, des longs trous, et encore des trous,
Des trous par lesquels sort le méthane,
Des trous forés par des gens sans âme,
Des trous qui vont nous rendre fous …

J'suis l'écologiste qui voit loin
Le gars qui voudrait bien vivre bien
Sur cette Terre si vivante
Et opulente !
J'voudrais que les gens comprennent
Que c'est toujours les mêmes
Qui détruisent notre bien commun
Pour leur innommable butin !
J'aime la vie, la nature
J'suis un être mâture
Parait que suis un vrai terrien
Qui aime les hommes, les siens !

Des long trous, des longs trous, et encore des trous,
Des trous comme d’énormes pipettes
Des trous qui sucent la vie de not’ planète
Des trous qui mènent l’humanité … dans le trou.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.