christlo
Abonné·e de Mediapart

1 Billets

0 Édition

Billet de blog 3 avr. 2014

SMAC d’Evreux : le virage à droite compromet la culture.

Le projet date de 2003, lorsque Jean Louis Debré était maire d’Evreux. La SMAC est une scène de musiques actuelles, un lieu d’animation culturelle regroupant à la fois une salle de concert de 600 places, une autre de 180 places «club», un restaurant, 6 studios de création, de répétition, d’enregistrement et de radio…

christlo
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le projet date de 2003, lorsque Jean Louis Debré était maire d’Evreux. La SMAC est une scène de musiques actuelles, un lieu d’animation culturelle regroupant à la fois une salle de concert de 600 places, une autre de 180 places «club», un restaurant, 6 studios de création, de répétition, d’enregistrement et de radio…

Pour l’heure, Evreux possède une salle omnisport dont le sous-sol obsolète fait office de salle de concerts (350 places) et joue régulièrement à guichets fermés ! Le nouveau projet dont les travaux ont déjà commencé est cofinancé par la Ville d’Evreux, le Grand Evreux Agglomération, la Région Haute-Normandie, l’Etat et l’Europe.

C’est un vrai projet de dynamisation dont les répercussions se feront sentir bien au-delà des frontières d’Evreux !

Mais suite aux dernières élections, la municipalité a changé, et le nouveau maire élu (Guy Lefrand, UMP) veut stopper net les travaux. Ce qui reviendrait à jeter par la fenêtre un billet de plus de 2 millions d’euros, à la seule charge de la Mairie, cette fois ci ! Quant à l’avenir des travaux déjà commencés ? Incertain, laissant probablement des ébauches de constructions à l’abandon, au cœur même d’Evreux ! Magnifique ville dont la Mairie, la cathédrale, le beffroi et le parvis récemment rénovés font la splendeur.  La ville possède aussi un théâtre à l’italienne, dont les travaux de rénovation ont commencé sous l’égide du Maire sortant et grâce au travail de l’association « Association pour la Sauvegarde du Théâtre à l’Italienne d’Evreux et sa Renaissance»

L'avancement actuel des travaux (http://ohlechantier.tumblr.com/) :

Le nouveau Maire propose en échange de la fermeture, dans une vidéo publiée sur sa page Facebook, de créer des « orchestres scolaires » (sic). C’est malheureusement représentatif du fossé qui le sépare du monde de la culture…

https://www.facebook.com/photo.php?v=533297200122426&set=vb.442855342499946&type=2&theater

Il propose en outre dans son programme d’installer des caméras de vidéosurveillance, construire des parkings en centre-ville, et remet en cause les couloirs de bus et de vélos, qui ont pourtant permis de redynamiser le centre-ville piéton, et qui bien au contraire méritent d’être largement développés.

La ville d’Evreux risque donc de perdre beaucoup de ces dernières élections, le fait de voir s’affronter 2 candidats aux étiquettes bien définies à certainement joué en faveur  d’un vote de défiance contre le gouvernement. Malheureusement l’enjeu n’était pas là et les Ebroïciens risquent de se mordre les doigts de ce choix politique dont le slogan de campagne est en inadéquation parfaite avec le programme… « Réveillons Evreux » disaient-ils, en endormant la culture, la jeunesse, et l’espoir d’une ville dynamique.

Au-delà de l’impact régional qu’aurait la suppression de la SMAC, c’est un avertissement global sur les dangereuses répercussions que peuvent avoir un vote influencé par la politique nationale.

Vous pouvez suivre le groupe Facebook 

 Et signer la pétition en faveur du maintien de la nouvelle SMAC.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
Guerre d’Algérie : la parole aux héritiers
Elles et ils sont petits-fils et petites-filles d’indépendantiste, d’appelé, de harki, de pieds-noirs, de juifs d’Algérie, de militant à l’OAS. 
par Rachida El Azzouzi et Khedidja Zerouali
Journal — Économie
Chaos dans les aéroports : le symptôme d’une crise profonde
Alors que les salariés d’Aéroports de Paris entrent en grève, les délais et les annulations dans les aéroports devraient accompagner les voyageurs cet été. Une situation qui est le fruit des impasses d’un modèle dans lequel ce secteur s’est enfermé. 
par Romaric Godin
Journal
Paris rapatrie 16 mères ex-membres de l’État islamique et 35 mineurs détenus en Syrie
La France récupère 51 de ses ressortissants qui étaient détenus dans un camp du nord-est de la Syrie depuis la chute de Daech. Uniquement des femmes, anciennes membres du groupe terroriste et leurs enfants, dont sept orphelins.
par Céline Martelet, Hussam Hammoud et Noé Pignède
Journal — Violences sexuelles
Le youtubeur Léo Grasset est visé par une plainte pour harcèlement sexuel
La vidéaste Clothilde Chamussy, de la chaîne « Passé sauvage », accuse l’animateur de « DirtyBiology » de harcèlement sexuel. Il est mis en cause par sept autres femmes pour violences psychologiques, sexistes et sexuelles. Il « conteste totalement les accusations » relayées à son encontre.
par Sophie Boutboul et Lénaïg Bredoux

La sélection du Club

Billet de blog
Voilà comment Jupiter a foudroyé Jupiter !
Emmanuel Macron a sans doute retenu la leçon de Phèdre selon laquelle « Jupiter nous a chargé de deux besaces : l’une, remplie de nos fautes, qu’il a placée sur le dos ; l’autre contenant celles d’autrui, qu’il a pendue devant » : les siennes, il les a semées et les sème encore …
par paul report
Billet de blog
RN-LREM : Après le flirt, bientôt un enfant ?
Rassemblement national et Marcheurs ! flirtent juste, pour l’instant. Mais bientôt, ils feront un enfant. Bientôt, le système y verra son issue de secours. Bientôt, se dessinera la fusion du projet « national-autoritaire » et « euro-libéral ». Comment y répondrons-nous ?
par Ruffin François
Billet de blog
Macron triomphe au Palais Garnier
Depuis sa réélection à la présidence de la République, Emmanuel Macron est plongé dans une profonde mélancolie. La perte de majorité absolue à l’Assemblée nationale n’a rien arrangé. Au point qu’il est question d’un « homme en fuite ». Et s’il s’était réfugié, juste à côté, au Palais Garnier ?
par Paul Alliès
Billet de blog
par Fred Sochard