Propagande de mauvais goût

Dans l'État propagandiste qu'est redevenue la Russie, la propagande s'affiche sur les murs mais aussi dans les magasins. On peut ainsi acheter dans les plus grandes librairies de Moscou des posters de propagande de petits formats (A3). Le commanditaire ne semble pas être l'État russe, mais une maison d'édition privée qui profite du climat politique actuel.

Nous n'avons pas besoin de parmesan ni de Jamon ! Nous buvons du lait de Russie ! © CB Nous n'avons pas besoin de parmesan ni de Jamon ! Nous buvons du lait de Russie ! © CB

Dans l'État propagandiste qu'est redevenue la Russie, la propagande s'affiche sur les murs mais aussi dans les magasins. On peut ainsi acheter dans les plus grandes librairies de Moscou des posters de propagande de petits formats (A3). Le commanditaire ne semble pas être l'État russe, mais une maison d'édition privée qui profite du climat politique actuel.Si celle-ci paraît sympathique par son traitement naïf, sa babouchka et sa vache, la rime est pauvre, "jamon, pëm" et le dessin maladroit. L'affiche soutient l'embargo alimentaire russe sur les produits de l'Union européenne (EU sur l'affiche), ce qui est son droit, elle distingue particulièrement la Pologne (PL sur les pommes). Dans la même veine on peut trouver sur leur site celle-là : "Par un oukase de Washington l'Europe écrit des sanctions ! Toujours le même dessin maladroit, on peine a reconnaître Hollande et Merkel et l'inspiration très guerre froide est assez mal rendue.

Par un oukase des États-Unis l'Europe a écrit les sanctions ! Par un oukase des États-Unis l'Europe a écrit les sanctions !

En riposte on se retrouve avec une publicité pour la musculation...

Les sanctions ne nous font pas peur ! Elle renforce la Nation ! Les sanctions ne nous font pas peur ! Elle renforce la Nation !

Mais certaines sont nettement moins bon enfant, comme celle qui cible personnellement Obama et emprunte au pire de l'imagerie coloniale raciste :

Aucun auteur n'a signé ces posters sortis en 2014-2015, seul l'éditeur Darinchi revendique la parternité de ces affiches, un éditeur spécialisé dans les illustrations pour enfants et les images religieuses... Cette représentation d'Obama n'est pas isolée, vient d'ouvrir dans le centre de Moscou à deux pas de la Loubianka, un bar-karaoké, le Sanctions-bar qui orne sa publicité d'une caricature du président américain.

SanctionsBar Karaoké SanctionsBar Karaoké

N'est pas Maïakovski, Kukrinitski ou Boris Efimov qui veut !

Okna TASS des Kukrinitski Okna TASS des Kukrinitski

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.