Christophe BARTHELEMY
Abonné·e de Mediapart

39 Billets

0 Édition

Billet de blog 31 oct. 2014

Christophe BARTHELEMY
Abonné·e de Mediapart

Confusion historique en Russie

Les fêtes du début du mois de novembre, en Russie, restent toujours marquées par un certain confusionisme idéologique. Depuis l'arrivée de Poutine, la commémoration de la Révolution d'Octobre (le 7 novembre) a été remplacée par la Fête de l'unité nationale ou populaire (selon les traductions) qui tombe le 4 novembre.

Christophe BARTHELEMY
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Les fêtes du début du mois de novembre, en Russie, restent toujours marquées par un certain confusionisme idéologique. Depuis l'arrivée de Poutine, la commémoration de la Révolution d'Octobre (le 7 novembre) a été remplacée par la Fête de l'unité nationale ou populaire (selon les traductions) qui tombe le 4 novembre. Ce jour est associé aux personnage de Minime et Pojarski, un artisan boucher et un Grand-Prince qui ont mobilisé les Moscovites contre les Polonais qui assiégeaient la ville. Cet événement a aussi permis l'avènement des Romanov. Une sculpture leur est dédiée sur la Place Rouge. Donc le 7 n'est plus férié et chômé et le 4 l'est. La fête nationaliste a remplacé l'anniversaire "internationaliste". Mais le régime toujours attaché à fêter la seconde guerre mondiale a décidé de commémorer cette année la parade du 7 novembre 1941, qui a vu les soldats défilant pour la commémoration d'Octobre parti directement pour le front de l'ouest.

L'obsession mémorielle de la Grande Guerre patriotique ne s'arrête pas là puisqu'on a aussi assisté à la commémoration de la fin de la guerre le 2 septembre. A cette occasion on a pu voir dans la ville d'anciennes affiches reproduites.

Il n'est pas anodin de noter que l'affiche reproduite, qui met en abîme une affiche de 1941 appelant à la mobilisation, reproduit un graffitti qui n'est pas sans signification, "Gloire au peuple russe".

Tout cela n'empêche pas une nouvelle mobilisation, celle en faveur des russophones du Donbass, mais cette fois ce ne sont pas des organismes liés aux autorités autoproclamées de la région ukrainienne, mais des nationaux bolchéviques (ex-NBP) :

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte