Justicia e igualdad / Justice et égalité

Pour la première fois, c'est sur ce blog du Club de Mediapart que je publie en premier deux vidéos, de ma part d'"artiste auteur d’œuvres numériques vidéos" et de celle d'artiste plasticien tous médiums de mon travail, avec leur légende, que vous retrouverez sur ma chaîne Youtube 'Christophe Gervot Écrivain et artiste engagé' et sur christophegervot.com .

Justicia e igualdad / Justice et égalité © Christophe Gervot

N. B. : c'est la deuxième fois que je mets en ligne cette vidéo, après l'avoir retirée. Si je l'avais retirée, c'était l'effet d'un malaise, que je vous explique ici.
Cette vidéo met en scène, sous la forme d'une croix chrétienne, les différentes tortures, les différents supplices, les différentes injustices dont les êtres humains peuvent être victimes.
Elle met en scène également, d'une façon personnelle, l'action d'Amnesty International, Organisation Non Gouvernementale qui agît pour faire respecter les droits humains, avec les victoires que cette association internationale remporte régulièrement. Mais pas sans le militantisme des ses membres, jamais facilement.
N.B. 2 : Comme je le fais souvent, cette vidéo a été en partie improvisée : je savais ce que je filmais, pourquoi je le filmais, mais, comme souvent, à vidéo improvisée, part d'incertitude. Cette incertitude se retrouvait dans mon "malaise", ressenti après la première mise en ligne ici. En effet, cette vidéo se termine sur un plan où je filme, et en en prenant conscience en le faisant, deux pierres dans un mur qui dessinent le signe "égal". Comme toute image, cette image a une droite et une gauche. Comme toutes pierres non taillées, ces pierres sont inégales, irrégulières. Et, de plus, en haut à gauche de l'image, la pierre est fragmentée, isolée de ce fait de l'ensemble. Citoyen de gauche, je me suis dit, avec cette brèche à l'idéal dans une de mes œuvres, que chacun trouverait ou pas à interpréter, cette fragmentation du principe ou de l'idéal d'égalité "en haut à gauche", que je n'étais pas juste. Cependant, mon malaise voulait dire, veut dire, que, bien sûr, même si les gouvernants de gauche inspirent souvent cet espoir de la reconnaissance de l'égalité dans les sociétés qu'ils ou elles dirigent, cet espoir est également parfois injustifié. C'est la brèche dans l'idéal.
Mais la vidéo ne fait pas état de "l'en haut à droite" comme caractérisé au regard du principe d'égalité. Je dirais que ce n'est pas leur cheval de bataille.
Oui, mais je préfère écrire ce texte qui prendra sa place dans la série de mes vidéos que je commente, offrant "une pensée sur l'art", comme se définit l'art conceptuel.
A cette condition-là, ayant reconnu que l'"idée d'égalité" anime le plus souvent les courants politiques authentiquement de gauche, je republie, avec ce texte, cette vidéo.

Justicia e igualdad de noche / Justice et égalité by night © Christophe Gervot

La variante 'de noche / by night' de cette vidéo se justifie simplement : en terme de justice et d'égalité, il n'y a ni jour ni nuit.

Vidéos, œuvre plastique et textes par Christophe Gervot, auteur d’œuvres numériques vidéos, artiste plasticien tous médiums, et également musicien auteur, écrivain, traducteur, psychanalyste et formateur, le 19/01/2021. Tous droits réservés.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.