Chanson triste d'un été passé

Christophe Gervot, écrivain, poète, traducteur, diplômé d'un Master Recherche en Langues, Littérature et Civilisations étrangères, Langues romanes, spécialité espagnol (langue B : Anglais), et qui a vécu et travaillé en Espagne, écrit directement en espagnol. Ce poème, il l'a écrit en 1988. Parfois, il traduit aussi ses textes en espagnol et/ou en anglais. Il écrit aussi directement en anglais.

Gustarle a uno la vida, querer, amar. (vers. sangre y oro musical por altibajos) © Christophe Gervot

 

Cuantos sueños yo tenía

Se han ido,

Con el ánimo

Que tener solía.

 

Ya se calló la guitarra,

Su voz no recuerdo,

Ni el rostro

De quien tocaba.

 

Sólo me queda la huella,

Lo hondo del amor,

Lo que queda

Por vivir : el dolor.

 

 

Como una herida,

Una fuente escasa,

Que nadie curará,

Nunca se agotará.

 

 

Pese al fluye del tiempo,

las estaciones,

Iré recordando

Tus ojos azules.

 

Christophe Gervot, escritor, poeta, traductor, verano de 1988.

Achetez le recueil de poèmes 'Effacements d'abandons (existences arrêtées aujourd'hui). (Poèmes et traductions de deux d'entre eux), par Christophe Gervot, qui contient ce poème, édité par Librinova, en suivant ce lien :

https://www.librinova.com/librairie/christophe-gervot/effacements-d-abandons-existences-arretees-aujourd-hui

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.