La ville de Puteaux (Hauts-de-Seine) censure MonPuteaux sur son réseau wifi public

La ville de Puteaux met à disposition de tous un réseau wifi accessible depuis différents bâtiments et espaces publics de la commune, par exemple à la médiathèque où cette vidéo a été réalisée.Via ce réseau "Puteaux Wifi", nous nous connectons sans problème à plusieurs blogs, notamment un blog de militants UMP parisiens... Mais lorsque nous essayons de consulter le blog MonPuteaux.com, l'accès est bloqué "pour violation des politiques de sécurité" (sic).

Puteaux censure MonPuteaux sur son wifi public © Christophe Grébert
La ville de Puteaux met à disposition de tous un réseau wifi accessible depuis différents bâtiments et espaces publics de la commune, par exemple à la médiathèque où cette vidéo a été réalisée.
Via ce réseau "Puteaux Wifi", nous nous connectons sans problème à plusieurs blogs, notamment un blog de militants UMP parisiens... Mais lorsque nous essayons de consulter le blog MonPuteaux.com, l'accès est bloqué "pour violation des politiques de sécurité" (sic).

"Les blogs sont bloqués", peut-on encore lire sur l'écran. Or, nous avons vu qu'on pouvait très bien accéder à des blogs. Seul le site de Christophe Grébert, opposant au maire UMP de la ville, conseiller municipal et candidat à la prochaine élection municipale, est censuré sur le réseau wifi public de Puteaux !

Ce réseau wifi financé par la ville de Puteaux, donc avec de l'argent public, est filtré par un logiciel "Sophos Web Protection" qui promet un "Filtrage Web personnalisable". Ici, le filtrage est clairement politique.

Un nouveau cas à Puteaux de censure et d'atteinte à la liberté d'expression. C'est une habitude de la part du maire UMP Joëlle Ceccaldi-Raynaud. C'est elle qui avait fait racheter tous les exemplaires du Canard Enchaîné. Le journal révélait qu'elle possédait un compte au Luxembourg sur lequel la justice a retrouvé 4 millions d'euros. Une instruction est en cours au tribunal de Nanterre. Le maire de Puteaux y est régulièrement convoqué en tant que "témoin assisté".

Censure-wifi

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.