[Politique Fiction] 2017 : Et si c’était possible !

Et si la politique ne se résumait pas à des effets d’annonces et une lutte d’égos ?

Imaginez :

2017 2017
Mars 2016,

Après une première rencontre à Saillans quelques semaines plus tôt, plusieurs mouvements citoyens se rassemblent à nouveau. Leur objectif : s’emparer de la vie politique française et la rendre accessible à tous.

Chacun y va de sa proposition, et les premiers accords sont finalement établis. L’idée principale n’est plus de se ranger derrière un candidat, mais de se rassembler derrière des idées.

Suite à l’engouement généré par les premiers signataires du projet d’autres mouvements se rattachent au projet créant ainsi une alliance nationale. On parle déjà d’une primaire dont le but sera de faire émerger un gouvernement au lieu d’un président. Beaucoup imaginent déjà Thomas Piketty en ministre de l’Économie ou encore Nicolas Hulot en ministre de l'Écologie.

Avril 2016,

D’autres mouvements citoyens rejoignent l’alliance et les premières décisions sont prises à l’unanimité. Les prémices d’un programme sont esquissées. Afin de crédibiliser leur action, l’alliance déclare que les représentants des mouvements ne pourront pas être candidats. Cette décision aura pour conséquence le départ d’une minorité qui entendait se positionner à ces primaires.

Dans le même temps, suite à diverse tentative d’entrisme de plusieurs partis, l’alliance décide de prendre le problème à bras le corps en contactant directement les partis afin de les convaincre d’agir dans le bon sens. Dans un premier temps tous les partis traditionnels refusent de rencontrer les délégués de l’alliance.

Mai 2016,

Il reste un an avant l’élection présidentielle. Les mouvements de l’alliance débordent toujours d’idées et d’énergies et de multiples événements s’organisent dans toute la France afin de promouvoir leurs idéaux.

Novembre 2016,

Alors que la Primaire à droite est un fiasco et que Juppé et Sarkozy au coude à coude peines à sortir grandit, l’alliance commence à faire parler d’elle dans les médias. Le projet de l'alliance commence à faire parler de lui.

Février 2017,

Sur un plateau de télévision Jean Luc Mélenchon qui avait décidé de se présenter à l’élection, un an plus tôt accepte finalement le débat avec les représentants de l’alliance. Il avait d’abord refusé, pensant à une manipulation. Mis en face de ses responsabilités et de ses propos concernant le renouveau politique il accepte de se joindre au projet, renonçant ainsi à sa candidature oeuvrant ainsi à une reconstruction du paysage politique. Suite à cela la gauche commence à s’unifier autour du projet.

Mars 2017,

D’autres partis qui jusque-là ne prêtaient pas attention à l’alliance acceptent de rencontrer leurs représentants. Arnaud Montebourg et Benoit Hamon quittent le PS avec perte et fracas, suivis par une vague de frondeurs. Ils tentent de négocier, mais à leur tour devant faire face à leurs responsabilités, ils acceptent sans condition de se conformer aux exigences de l’alliance, désavouant ainsi le candidat Hollande.

Cécile Duflot qui en son temps souhaitait rassembler autour d’elle finit à son tour par accepter de s’unifier autour d’un programme. Suite à cela le reste des partis de gauche acceptent de mettre leurs ressources en commun et de participer au renouveau de la politique initié par l’alliance.

Avril 2017,

La campagne bat son plein, et à la stupéfaction des candidats François Hollande, Alain Juppé et Marine Le Pen qui sont encore en lice, les autres candidats se sont rassemblés autour de l’alliance.

Mai 2017,

Le gouvernement de l’alliance est élu au second tour face à Alain Juppé. Aussitôt les premiers travaux sont en cours.

Juin 2017

Les élections législatives permettent de faire émerger une majorité issue de l’alliance. Tout un tas de personnes de bonne volonté. Ils sont là pour une chose, veiller à ce que tout aille dans le sens de nos concitoyens.

Durant 5 ans :

6e république, Revenu de Base, lutte contre les paradis fiscaux, non-cumuls des mandats, tout est adopté et mis en place. L’économie s’axe désormais sur l’éducation, la recherche et la culture. De nombreuses autres lois sont votées et d’autres comme la Loi du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées sont enfin appliqués.

Un mandat présidentielle unique de 7 ans étant désormais de rigueur, l'alliance gagne à nouveaux les élections de 2022 et 2029 aidant ainsi à la reconstruction d'une Europe humaniste. Mais c'est une autre histoire...

-----

Ceci n’est pas la réalité... C’est juste une faible possibilité. Mais tant que les égos et les ambitions de certains n’iront pas dans le sens du bien commun, tout restera à faire. Comme j'aime à le dire : N'attendez pas un sauveur, le sauveur, c'est vous.

Si on se rassemblait autour d’un projet et non autour d’un homme tout irait déjà mieux. Je peux comprendre la candidature de Jean-Luc Mélenchon, je voterais probablement pour lui au premier tour, mais le personnage reste clivant qu'on le veuille ou non. On finira sans doutes par y arriver, mais pour 2017, cela reste une Utopie.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.