Christophe Laurent DESCHAMPS
Enseignement à l'A.F. de Madrid, Animateur des Encuentros de literatura y cine en frances (Youtube), Lecteur passionné de Robert Musil et de Taha Hussein..
Abonné·e de Mediapart

9 Billets

0 Édition

Billet de blog 27 nov. 2021

Cérémonie funèbre en Espagne pour l'enseignement de la philosophie

Enterrement symbolique de la Philosophie sur la place de l'Opéra, à Madrid, par les professeurs de cette matière révoltés par la place qui leur est faite dans la nouvelle loi d'Éducation espagnole. Regroupés au sein de la Plateforme en Défense de la Philosophie, ils multiplient les interventions sur la voie publique avant la journée d'action au niveau national prévue le 18 décembre.

Christophe Laurent DESCHAMPS
Enseignement à l'A.F. de Madrid, Animateur des Encuentros de literatura y cine en frances (Youtube), Lecteur passionné de Robert Musil et de Taha Hussein..
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

(En Espagne)

Cérémonie funèbre pour l’enseignement de la Philosophie

Les professeurs de Philosophie de l’Enseignement public espagnol, regroupés dans la Plateforme en Défense de la Philosophie, ont célébré, le 27 novembre sur la place de l’Opéra à Madrid, les funérailles de leur enseignement, après l’échec de la réunion qu’ils ont tenue le 23 de ce mois avec le Secrétaire d’État à l’Éducation pour une dernière tentative de modifier le sort réservé à la Philosophie dans la nouvelle loi d’éducation (la LOMLOE) actuellement en cours d’approbation au Parlement et qui réduit encore le nombre d’heures de philo dans le secondaire.

En grand deuil, prosternés devant un chanteur de flamenco et à quelques centaines de mètres de la fameuse place Puerta del Sol, ils se sont répandus en lamentations bien sonores pour la mort de la Philosophie et de l’Éthique, et en imprécations contre les « puissances infernales » et « un parti de gouvernement qui se prétend ouvrier (PSOE – Parti Socialiste Ouvrier Espagnol) alors qu’il favorise un modèle chaque jour plus libéral, plus capitaliste et plus orienté vers les entreprises, donc un modèle qui maintient l’école en prison ».  

L’objectif était sans aucun doute, pour ses travailleurs de l’enseignement de la Philosophie, de mettre en scène la mort de cette matière, et avec elle celle des grandes idées "qui mirent en mouvement l’humanité"

Tombe de la Philosophie © Ch. Deschamps

; mais c’était surtout d’attirer à nouveau l’attention des passants sur les dangers mortels qui l’assaillent à l’école.

Pour ces professeurs, et comme l’exprimait le communiqué de presse de la Plateforme après l’échec de la dernière réunion au Ministère, avec la nouvelle loi « la Philosophie restera pour les élites intellectuelles et dirigentes, alors que les moins favorisé(e)s recevront jusqu’à l’âge de 15 ans des notions d’entreprenariat et de religion, cette dernière étant la grande bénéficiaire de la nouvelle loi » 

Après une Assemblée explicative à l’Université Complutense de Madrid, le 17 novembre, puis une série de courtes interventions trois jours plus tard dans le parc du Rétiro de la capitale espagnole, la Plateforme voulait avec cette cérémonie funèbre sensibiliser l’opinion avant la journée d’action en faveur de l’enseignement de la Philosophie prévue au niveau de toute l’Espagne le 18 décembre prochain.    

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Un chirurgien de l’AP-HP cherche à vendre aux enchères la radio d’une blessée du 13-Novembre
Le chirurgien Emmanuel Masmejean a mis en vente sur un site d’enchères pour 2 700 dollars la radio d’une survivante du Bataclan, sur laquelle on voit une balle de Kalachnikov. Après l’appel de Mediapart, il a retiré le prix dans son annonce. L’AP-HP qualifie la publication du professeur Masmejean de « problématique, choquante et indécente ».
par Matthieu Suc
Journal — Gauche(s)
Le Titanic Hidalgo fait escale à Aubervilliers
Dans une salle à moitié vide, la candidate socialiste à la présidentielle a estimé que le combat n’était pas perdu, même si la voie est « ardue et semée d’embuche ». En interne, certains la jugent déjà sans issue.
par Mathieu Dejean et Pauline Graulle
Journal
Le PS et les quartiers populaires : vingt ans de trahison
Le Parti socialiste poursuit sa lente dislocation dans les quartiers populaires. En Île-de-France, à Évry-Courcouronnes et Aulnay-sous-Bois, les désillusions traduisent le sentiment de trahison.
par Hervé Hinopay
Journal
Les défections vers Zemmour ébranlent la campagne de Marine Le Pen
Le départ de Gilbert Collard, après ceux de Jérôme Rivière ou Damien Rieu fragilise le parti de Marine Le Pen. Malgré les annonces de prochains nouveaux ralliements, le RN veut croire que l’hémorragie s’arrêtera là.
par Lucie Delaporte

La sélection du Club

Billet de blog
La parole des femmes péruviennes
Dans un article précédent, on a essayé de comprendre pourquoi le mouvement féministe péruvien n'émergeait pas de manière aussi puissante que ses voisins sud-américains. Aujourd'hui on donne la parole à Joshy, militante féministe.
par ORSINOS
Billet de blog
Entre elles - à propos de sororité
Sororité, nf. Solidarité entre femmes (considérée comme spécifique). Mais du coup, c'est quoi, cette spécificité ?
par Soldat Petit Pois
Billet de blog
Traverser la ville à pieds, être une femme. 2022.
Je rentrais vendredi soir après avoir passé la soirée dehors, j'étais loin de chez moi mais j'ai eu envie de marcher, profiter de Paris et de ces quartiers où je me trouvais et dans lesquels je n'ai pas souvent l'occasion de passer. Heureusement qu'on m'a rappelé, tout le trajet, que j'étais une femme. Ce serait dommage que je l'oublie.
par Corentine Tutin
Billet de blog
Malaise dans la gauche radicale - Au sujet du féminisme
L'élan qui a présidé à l’écriture de ce texte qui appelle à un #MeToo militant est né au sein d'un groupe de paroles féministe et non mixte. Il est aussi le produit de mon histoire. Ce n’est pas une déclamation hors-sol. La colère qui le supporte est le fruit d’une expérience concrète. Bien sûr cette colère dérange. Mais quelle est la bonne méthode pour que les choses changent ?
par Iris Boréal