La CPI se saisit de la situation au Mali - 18 juillet 2012

La CPI se saisit de la situation au Mali - 18 juillet 2012 © chrismonnet

Il était 14 heures ce mercredi lorsque le gouvernement malien a été reçu à la Cour Pénale Internationale.

Objectif: le dépôt d'une lettre officielle sur la situation du Mali (voir http://www.mediapart.fr/journal/france/180712/le-mali-saisit-la-cpi-sur-la-situation-dans-le-nord).

C'est ce que confirme le ministre de la justice Malick Coulibaly, qui a conduit la délégation à La Haye aux Pays-Bas.

"Il y a des faits qui se sont passés au Nord du Mali de janvier 2012 à nos jours, qui heurtent la conscience humaine, la conscience nationale, et internationale, bien entendu. C'est pour cela que nous saisissons Madame la Procureure près la Cour Pénale Internationale à l'effet d'ordonner une procédure au niveau du Nord Mali."

La situation au Mali depuis janvier 2012 se voir ainsi déférée au bureau de la Procureure Fatou Bensouda.

"Mon bureau a reçu le renvoi de l'Etat malien concernant la situation au Mali, l'ensemble du territoire au Mali, depuis janvier 2012. Et c'est la cinquième fois qu'un état africain me demande d'enquêter sur les crimes commis sur son territoire."

La Cour Pénale Internationale doit procéder maintenant à un examen préliminaire avant d'ouvrir formellement une enquête sur tout crime de guerre commis depuis janvier, qu'il s'agisse de meurtre, d'enlèvement, de viol ou d'enrôlement d'enfants-soldats au Mali. Les destructions du patrimoine pourraient également relever de la catégorie des crimes de guerre.

"Je rendrai une décision publique très prochainement", conclut la Procureure générale.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.