Ce qui m'indigne

En réponse à l'invitation de Stéphane Hessel en cette nouvelle année:
Ce qui m'indigne, c'est qu'on ne soit pas capable de mettre les 35 milliards de dollar par an nécessaires selon l'ONU à la division par 2 de la faim dans le monde, alors qu'il y a des milliers de milliards de dollars dans les paradis fiscaux,
Ce qui m'indigne, justement, ce sont ces paradis fiscaux dans lesquels tout le monde trempe, dont des entreprises françaises du CAC40 comme la BNP, et dont on nous avait juré la disparition à coup de grands discours larmoyants,
Ce qui m'indigne, c'est la suppression de postes d'enseignants et de personnel de santé, alors qu'il est prouvé qu'avec plus d'élèves par classe l'apprentissage est plus difficile et que les hôpitaux sont débordés,
Ce qui m'indigne, c'est la suppression de postes de policiers, malgré l'insécurité toujours grandissante et l'impression donnée par le gouvernement et les médias que ce sujet est une priorité,
Ce qui m'indigne, ce sont les milliards d'euro de fraudes fiscales qui ne sont pas traqués faute de contrôleurs, les centaines de niches fiscales qui ont été construites année après année pour permettre à des foyers aisés et à des grosses entreprises de ne pas payer d'impôts, ou presque,
Ce qui m'indigne, ce sont les inégalités qui se creusent,
Ce qui m'indigne, c'est qu'on puisse encore être riche et puissant par sa seule naissance,
Ce qui m'indigne, c'est l'argent que l'on gagne sans le mériter,
Ce qui m'indigne, c'est le consensus des « puissants » à ne pas changer un système qui nous mène à notre perte par l'épuisement des ressources naturelles et les changements climatiques,
Ce qui m'indigne, ce sont ceux comme Allègre qui font tout pour empêcher que les gens prennent conscience de l'urgence climatique, quitte à déblatérer n 'importe quoi, sans aucun fondement scientifique,
Ce qui m'indigne, c'est qu'on ne soit pas capable dans un pays qui produit plus de 2000 € de PIB par mois et par habitant de filer quelques mètres carré, une douche et des sandwichs aux SDF, parce qu'on s'en fout,
Ce qui m'indigne, c'est qu'on ait élu un président favorable à la guerre en Irak, guerre basée sur un mensonge et qui a fait environ 100 000 morts civils,
Ce qui m'indigne, c'est que ce président passe son temps à mentir et à détourner l'attention des gens des vrais enjeux, avec la complicité de journalistes qui ne relèvent pas et qui en majorité n'éclairent pas les citoyens,
Ce qui m'indigne, c'est que les médias privés appartiennent presque tous à de grandes puissances privées, et qu'on ait accepté que le pouvoir exécutif se réapproprie les médias publics,
Ce qui m'indigne, c'est que dans notre système les députés ne représentent pas le peuple et ne servent à rien,
Ce qui m'indigne, c'est que la justice ne soit pas indépendante,
Ce qui m'indigne, c'est l'affaire Tapie, l'affaire Karachi, l'affaire Bettencourt, les mises sur écoute et l'intimidation des sources des journalistes,
Ce qui m'indigne, c'est l'abandon de la défense des droits de l'homme en Chine, en Afrique, en Birmanie, en Russie... au nom des intérêts économiques,
Ce qui m'indigne, c'est l'argent roi, bien trop souvent placé au dessus de toutes les autres valeurs, déclinantes,
Ce qui m'indigne, c'est qu'on continue à faire souffrir des animaux pour le spectacle,
Ce qui m'indigne, c'est le court-termisme, synonyme d'égoïsme,
Ce qui m'indigne encore, c'est l'ignorance, trop souvent entretenue,
Ce qui m'indigne enfin, ce sont les discours fatalistes et cyniques que l'on entend quand on veut changer les choses du genre « c'est utopiste, ça sert à rien, on peut rien faire, etc »
A présent, je vous invite à vous indigner avec moi.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.