Apathie et Bachelot, les commères de l'info!

1er mai une convergence de rouge et de jaune pour répondre à Macron!

Castaner avait annoncé 3000 black blocs pour le 1er mai, ses chiffres semblent très précis, comment a-t-il eu connaissance de cette information et pourquoi ne les arrête-t-il pas ?

C’est assez troublant.  Je ne me risquerai évidemment pas à des supputations complotistes qui assimileraient les policiers et les casseurs,  ce serait déplacé !

Jean-Michel Apathie commente la manifestation en précisant que s’il s’y trouvait en personne, avec tous ces gaz lacrymogènes et cette violence, il rentrerait vite chez lui !

Vu qu’il est impensable qu’il défile, qu’en outre il n’y serait pas le bienvenu, le commentaire est forcément débile et surréaliste !

Sa dernière manifestation date du XXe siècle, son analyse du XIXe siècle et son allégeance de mai 2017! (sa dernière Fake news est par contre beaucoup plus récente !)

Derrière lui, Roselyne Bachelot s’essaie à la sociologie du comptoir de PMU pour nous expliquer que le Black Bloc est mouvant et habillé tout en noir pour ceux qui croyaient qu’il s’habille en rose et qu’il vient en trottinette !.

Quant à l’expert local de LCI, un sociologue spécialisé en mouvements sociaux, il explique que si on voit des gilets jaunes,  c’est qu’il y a peut-être un peu convergence des luttes !

En revanche, il ne sait pas trop si ce ne serait pas des syndicalistes de la CGT qui auraient revêtu un gilet jaune !

S’il faut suivre un cursus de hautes études pour parvenir à cette réflexion de haut vol, tous les espoirs sont permis pour les cancres !

Au passage, ils reconnaissent tous, du bout des lèvres qu’il y a du monde, vu qu’ils commentent en direct et que les images sont sans appel.

Quand la haute bourgeoisie t’explique ce qu’est un manifestant, ce qu’est un gilet jaune et dans quelles circonstances tout ce peuple descend dans la rue, c’est un peu comme Macron qui t’explique que le résultat du grand débat correspond exactement à sa politique.

Ils sont tous devenus experts en peuple entre deux cuillères en argent, un grand cru et un séjour à la Megève !

Bachelot précise, surprise, que Besancenot n’a pas été très violent dans sa prise de parole et Apathie réplique aussi sec qu’il n’a pas eu le temps de l’être !

C’est un duo de truffiers qui aboient autour du chêne, persuadés que leur maître va les récompenser !

En attendant, que de monde pour un 1er mai ! Les gilets jaunes et les syndicats réunis viennent en chœur répondre aux annonces de Manu le banquier. Il est en effet, beaucoup plus usurier que président. En bon banquier, il te maintient à découvert et te culpabilise alors que c’est toi qui enrichis la banque !

Le mépris et la suffisance de cette oligarchie n’ont plus de limites dans le mensonge et dans la violence.

Ils ne veulent pas céder, ils nient les citoyens et comptent sur l’usure, la répression, la manipulation médiatique pour passer en force. C’est leur dernière cartouche même si ce ne sont pas les derniers tirs de LBD.

Plus l’échéance européenne approche,  plus leurs médias sont en transe. Le Mélenchon bashing reprend de plus belle, les fake news sur la FI fusent et les sondages continuent d’annoncer LREM à 23% ! Il s’agit surement des chiffres de la police et personne n’ose les contester !

Nous leur parlons d’écologie, de pouvoir d’achat, de frigos vide et d’évasion fiscale et ils répondent : nous sommes le rempart à l’extrême droite, alors qu’ils existent grâce à elle justement. Pour reprendre une expression de Jean-Luc, c’est le paradis fiscal contre l’enfer social !

Cohn Bendit et Berger appellent à soutenir Macron comme s’ils étaient encore populaires !

Danny le bourge, expert en sucre d’orge, et Laurent gardien des troupeaux du Medef viennent, la bave aux lèvres s’accrocher et se frotter frénétiquement au mollet de Macron !

Quant à Manu, après s’être fait copieusement huer par tout un stade, il s’organise pour défiler devant des fenêtres fermées à Amboise ! C'est une ville transformée en cimetière pour accueillir un président mort!

Loin des bains de foule, il a plutôt le cul gelé dans la banquise et semble vivre des grands moments de solitude !

Jamais Président ne fut autant haï et honni sous la Ve République !

Quand le jaune, le vert et le rouge convergent un jour de premier mai, les couleurs de la révolte présagent un arc en ciel républicain pour disperser les nuages de la dictature des marcheurs!

 A samedi !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.