Eric Drouet: arrêté sans arrêt!

La République en marche au bord du précipice fait un pas en avant

Ils sont en marche, les loups sont entrés dans Paris et Ils ont arrêté Éric Drouet, coupable de déposer des fleurs et des bougies en hommage aux blessés et aux soldats inconnus morts pour le mouvement des Gilets Jaunes.


Je ne le connais pas et c’est justement pour cela que cela me touche, nous touche, nous qui ne sommes personne, nous qui pour eux ne sommes rien. Il est inconnu et donc il peut certainement nous représenter.


C’est la force de ce mouvement, vous en arrêtez un, vous le transformerez en héros, et 10 autres apparaitront sur tous les ronds-points de France pour vous botter le cul dans la rue, dans les urnes avec le soutien de tous les Français.


Éric Drouet est le digne représentant d’un peuple que l’on mutile, que l’on insulte sur tous les plateaux TV, de ce peuple que les « élites » méprisent et qu’ils pillent au passage avec cynisme et sans complexes.


M. Drouet devient le symbole et le symptôme de cette peur qui les habite, qui les pousse à accumuler erreurs, bavures, arrestations illégitimes, illégales, mutilations ciblées et la liste n’est pas exhaustive.


Macron ne sait plus comment faire, il a essayé assis, ce fut un fiasco, il a essayé debout c’était tout aussi mauvais, il sera bientôt couché à la romaine avec une grappe de raisin dans la bouche si ces potes communicants lui conseillent de le faire.

Il meurt par là-même où il a réussi, la communication et le vide sidéral de la pensée politique. Ses médias tombent avec lui, les uns après les autres.


Hier c’étaient les Apathie et Joffrin qui se gaussaient de Jean-Luc Mélenchon et qui traitaient en substance Éric Drouet de Lepéniste. Aujourd’hui, Apathie admet qu’il n’avait pas vérifié ses sources et se fend d’un tweet pitoyable sans même s’excuser.


Ils « tweetent » plus vite qu’ils ne pensent, les « Lucky Luke » de la propagande de l’urgence.
C’est un nouveau signe de panique et aussi une technique de nuisance bien éprouvée, ils partent du principe que le mal est fait.
Et Hamon qui plonge sur la polémique pour essayer d’exister et qui oublie au passage qu’il nous a amené Le Pen au deuxième tour.
Tout concorde pour nous rendre confiants et plus pugnaces que jamais.


Ils sont en sueur, en pleine incontinence politique et c’est bon pour le peuple. Nous sommes tous les jours un peu plus forts, chaque arrestation, chaque coup, chaque intox sont un pas de plus vers le précipice et la preuve qu’ils ne savent plus comment s’y prendre pour nous museler, nous manipuler et nous terroriser.


Le seul moyen qu’ils ont de respecter leur engagement envers l’Europe est la répression et la criminalisation, ils n’ont pas le choix, ils sont aux ordres de Maastricht. Macron n’est que le bras armé et violent d’un système qui s’écroule. Il finira sous les décombres de son incendie populaire, mais aucun Phoenix n’en renaitra.


Rendez-vous comme tous les samedis dans nos rues, ce n’est qu’un début.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.