La France Insoumise loin des carabistouilles!

Pas de primaires pour les législatives

Sitôt le premier tour terminé, nous avons droit aux primaires législatives de la gauche.

 

Elles n'en portent pas le nom officiel, mais tous les ingrédients de la politique à l'ancienne sont réunis.

 

Tout d'abord, les tractations des appareils traditionnels qui tentent de résumer les élections de notre majorité parlementaire à des carabistouilles. 

 

Fort du score de la FI, tous exigent une part de la réussite populaire.

 Peu importe que cette nouvelle force soit justement construite sur le rejet de ces pratiques, les appareils, loin des militants, reprennent le dessus.

 

Il ne s'agit pas non plus de raisonner avec arrogance et de sous estimer la contribution de tous au succès de ce premier tour, par contre il est hors de question d'accepter un fonctionnement qui consisterait à refaire des primaires que nous avons eu raison de refuser.

 

Rappelez-vous, tous nous pointaient du doigt pour nous accuser de rompre l'unité de la gauche, chacun mesure aujourd'hui que le résultat de ces primaires et la persistance de Benoît Hamon ont  conduit Marine Lepen à prendre la place due à Jean Luc Mélenchon.

 

Les élections législatives sont impitoyables puisqu'elles impliquent de vrais sacrifice et une réelle abnégation. 

 

Nous sommes dans un régime parlementaire et il s'agit donc d'élire une "équipe " pour parvenir à une majorité parlementaire. 

 

Les enjeux sont aussi financiers et pour le PC par exemple c'est de survie dont il s'agit. 

 

 

Est-ce que pour autant la FI doit rompre avec sa philosophie et avec ses principes? 

 

Nous avons établi une charte qui implique que les députés votent de concert pour respecter le vote de ceux qui les ont élus , c'est essentiellement cette clause qui rebute les partis traditionnels. 

 

Cette charte a été rédigée collectivement et elle n'est pas négociable, l'enjeu c'est la démocratie et le début de la sixième République, n'est-il pas temps de mettre en œuvre de nouvelles pratiques politiques?

 

Il serait dommage que le Parti communiste ne fasse pas Front commun avec la FI et toutes les autres forces de gauche pour gagner ces élections législatives.

La survie du Parti ne tient-elle pas d'ailleurs à cette alliance avec la FI?

 

Que faire pour le PC? Rejoindre le PS et en marche ? 

Ces deux-là s'organisent ensemble. C'était prévisible !

 

Il ne s'agira plus de faire barrage au FN.

Le PS et En marche ne concéderaient pas beaucoup de sièges au PC. De plus les adhérents communistes se sentiraient trahis.

Cette stratégie serait donc voué à l'échec et le PC serait à l'agonie.

 

Le cadre de la FI de garder son identité.

Tous ceux qui souhaitent nous rejoindre doivent comprendre que cette spécificité a fait notre succès et permet de rassembler le plus largement possible, loin des clivages traditionnels.

 

Nous n'étions pas à la primaire de la gauche, nous ne serons logiquement pas dans une "union de la gauche " qui consisterait à reproduire les traditions du Parti Socialiste. Nous avons déjà rompu avec cette Ve République.

 

C'est forts de cette nouvelle approche de la politique que nous irons conquérir les électeurs de tous bords et les abstentionnistes, comme nous l'avons déjà réussi au premier tour des élections présidentielles.

 

Nous sommes plus que jamais Insoumis et tous les jours des milliers de Français nous rejoignent. 

 

Allons enfants de la  Patrie, le jour de gloire va arriver.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.