Le grand débat et le gouvernement dans un piteux État!

Manon Aubry s'envole et Loiseau fait tomber Macron de son nid doré!

Si on ne prend pas le temps d’écouter, on n’entend pas bien !

Cette réflexion hautement perspicace nous vient du premier ministre Édouard Philippe qui présentait les résultats truqués du grand débat du petit baudet !

De plus nous avons eu droit à un lapsus plutôt cocasse: « lorsque nous avons « langé » le grand débat (pour lancé !) ». C’est sûr que leur bébé n’a pas le cul propre et qu’ils n’ont pas échappé aux fuites notamment sur le nombre de contributions qu’ils ont très vite fait de confondre avec le nombre de contributeurs.

300 000 trolls d’En Marche sont devenus, grâce aux possibilités numériques, deux millions de Français qui ont pris le débat à cœur !

Ils mentent sur tous les chiffres, le nombre de manifestants, les sondages, les contributions, inquiétons-nous de ce qu’ils feront des résultats de notre vote !

J’espère qu’un jour on me récompensera pour avoir pris le temps de bien écouter (pour bien entendre) tout ce gargarisme creux et cette autosatisfaction sirupeuse et masturbatoire qui ferait rougir un exhibitionniste qui ouvre son imperméable devant un couvent de nonnes !

 Ils essaient de nous faire croire que les revendications des Français se résument à des réductions d’impôts en baissant la dépense publique ! En résumé entre les lignes, « on est sur la bonne voie quand on baisse l’ISF et quand on privatise tout, on ne va pas assez vite ! Et puis on va se rapprocher de nos élus et se faire plus de bisous pour rapprocher Paris et les provinces.

Quand les sourds te gueulent dessus pour t’expliquer que tu n’as pas mis ton sonotone, alors que toi tu as juste mal à la tête parce qu’ils t’agressent, le débat démocratique a besoin d’une révision d’ensemble !

Les débats ne sont décidément pas porteurs pour LREM et l’approche des élections nous promet d’autres grands moments d’émotions mitigées !

Pour ceux qui croyaient, comme moi, que Guérini n’avaient pas de charisme, il fallait attendre de découvrir, lors du dernier débat, Madame Loiseau dont le piaillement s’apparente à celui une grue aphone qui serait tombée dans la cheminée !

C’est une catastrophe même si les journaux de Manu tentent de la faire passer pour une cadre brillante, elle est partie pour faire tomber le Manu de son nid doré, qui ne pourra pas compter non plus sur la spécialiste de Thomas d’Aquin, le fameux slameur, glossateur du 93 !!

Mais où vont-ils les chercher ? Ils rivalisent avec le PS qui a finalement trouvé sa perle et son huitre, grâce au Glucksmann évaporé qui rêve de parties fines avec Yannick et Benoît !

La médiocrité de cette politique est consternante ! Comment peuvent-ils nous mépriser au point de croire que nous sommes encore dupes de cette mascarade après trois mois d’insurrection et de politisation dans le pays !

Entre les animateurs de France 2 qui ne déclenchaient jamais le compteur de temps de Bardella et de LREM, entre Jadot avec ses bracelets et ses bagouses qui se tenait comme Johnny au stade de France et Papy Asselineau qui avait piqué les menottes de sa table de nuit pour y coller des petites étoiles, le débat a atteint des records de connerie !

Bien sûr, France 2 au service de Macron et du RN a privilégié les sujets des frontières et de l’immigration, sûrement pour justifier la tribune et le clip de Macron qui au passage ont fait un sacré bide !

Et on apprend que c’est la compagne du policier incriminé qui enquête sur Geneviève Legay, après tout nous ne sommes plus à un conflit d’intérêt près et j’imagine que ma suspicion est déplacée !

Heureusement que le prêt de la France insoumise, véritable démonstration solidaire, l’idée de faire nos propres sondages, véritable révolution anti-propagande et la merveilleuse énergie de Manon Aubry viennent porter de l’espoir et de la fraicheur dans ce bourbier nauséabond !

Je pense que j’ai encore quelques samedis à bloquer sur mon agenda,

A bientôt,

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.