La Révolution sans les urnes est vouée à l’échec

Voter France Insoumise équivaut à désavouer Macron !

Pour les Gilets-jaunes qui  se revendiquent  révolutionnaires comme l’étaient nos ancêtres en 1789,1848 ou encore 1871, ne perdez pas de vue que les deux premières dates ont entraîné l’avènement de la classe bourgeoise et que la Commune de Paris se conclut dans le sang du 21 au 28 mai.

Pourtant ces trois révolutions ont permis la démocratie et la République. La première a permis de faire tomber la monarchie, mais elle a tout de même conduit au 1er empire et à la Restauration, quant au printemps des peuples de 1848, il a donné le jour à l’éphémère seconde République qui s’est effacée au profit du second Empire !

La Commune de Paris a elle, cette particularité d’avoir consacré le peuple et la classe populaire et d’avoir par le vote, mis en place de réelles avancées sociales, éducatives et féministes que nous pourrions encore envier aujourd’hui !

Jean Jaurès disait si justement que « la Révolution ne sera que la préface de

L’évolution nécessaire »!

Ainsi, penser qu’il suffit d’être nombreux dans la rue pour réussir est un leurre, ce n’est malheureusement pas suffisant en plus d’être improbable !

Lorsque les urnes parlent en 1848, elles consacrent la bourgeoisie, les modérés et les conservateurs qui volent l’espérance sociale pour s’attribuer le pouvoir politique gagné par tous !

C’est ce qui nous attend, si les citoyens ne réalisent pas que les urnes sont la clef qui consacre l’insurrection.

Les communards, qui pour la plupart avaient connu 1848, avaient un rapport sensible au suffrage universel, qui était justement la conquête politique majeure. Ils s’en sont emparé pour faire vivre la Commune.

Ainsi, la politique de la chaise vide à savoir, l’abstention, n’est pas compatible avec ce cri de Révolution. C’est une aberration politique et citoyenne et c’est exactement ce que souhaite Macron.

Vous pouvez toujours théoriser sur le vote blanc qui doit être reconnu, que c’est injuste etc. En attendant, ils s’en foutent royalement et pendant que vous pestez chez-vous, eux, ils se mobilisent et ils vont tous voter, contre nous !

Ils sont conscients du pouvoir de l’urne, surtout quand les abstentionnistes sont majoritaires !

Manu surfe sur les mathématiques de l’abstention, il maîtrise les chiffres de votre résignation et revendiquera au nom de votre absence les justifications de sa politique antisociale.

La machine est rodée et il nous propose deux choix : Marine ou lui et il est gagnant dans les deux cas de figures !

Pourquoi à votre avis passe-t-il son temps à nous parler de nationalisme ? Pourquoi à votre avis organise-t-il un débat entre Bardella et l’oiseau ? Les deux ont d’ailleurs refusé de débattre avec Manon Aubry, sans surprise d’ailleurs, ils avaient trop à perdre !

Imaginez une seconde la tête de Macron et de son équipe quand il verra la liste des Insoumis, qui porte 80% des revendications des Gilets-jaunes en tête aux européennes ! Il ne pourra pas alors crier au nationalisme, au fascisme qu’il est bien le seul à mettre en place avec Castaner depuis six mois.

Les Communards n’auraient pas voté pour le rassemblement National, ils étaient sur les barricades avec des étrangers venus de toute l’Europe, soutenus par Karl Marx et Victor Hugo, Louise Michel, envoyée au bagne, enseignait les Calédoniens, la Commune était internationale et universelle.

On ne peut se revendiquer de la Révolution et s’abstenir, on ne peut se revendiquer de la Révolution et voter RN, l’histoire des peuples, que les vainqueurs ne racontent pas, est source de savoir, l’ignorance meurtrière !

Je suis Gilet-jaune donc je vote !

 Dites Manon à Macron et à samedi !

 

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.