En marche sur ses canines!

Macron, Le voile de la terreur

L’ambition, le pouvoir, l’avidité et la cupidité caractérisent le programme de  LREM et Macron incarne ce nouveau fascisme économique avec brio.

Violence, racisme, abus de pouvoir, destruction du bien commun et promotion d’une élite argentée, tous les ingrédients sont présents pour la marche forcée vers le pouvoir financier. Ils ne se cachent plus, ils ne le peuvent plus. Leur enfant prodige, a les canines saillantes bien plantées dans le sol nourricier du peuple français. Vampire et fossoyeur, il détient toute la panoplie du parasite social. Pendant qu’il vole nos cotisations, il agite le foulard pour voiler ses méfaits. L’instrumentalisation politique du chiffon salafiste fonctionne, comme fonctionnait la dénonciation du juif sous Vichy. 

Je ne défendrai pas le port du voile même si cette stigmatisation m’ulcère. Les femmes musulmanes en Algérie, en Iran, la nouvelle Imam le font mieux que je ne pourrai jamais le faire. Mais elles sont isolées et ignorées royalement par les politiques et par les hommes !

Que font les hommes musulmans ? Bien installés dans le patriarcat, ils s’accrochent à l’islamophobie mais pas à l’exégèse nécessaire pour damer le pion à l’envahisseur salafiste.

Bien sûr que ce gouvernement et ses médias entretiennent un climat islamophobe qui n’a d’autre objet que la préparation des élections présidentielles. Ils vont jusqu’à pointer du doigt ceux qui manifestent aujourd’hui contre ce climat délétère.

Se sont-ils jamais insurgés à l’occasion d’une manifestation contre l’antisémitisme au prétexte que des groupuscules de l’extrême droite israélienne y participaient ? Surtout pas, les sémites ne sont pas tous égaux en république française. Les Français ne sont pas tous vraiment Français, tout dépend de qui ils prient. La laïcité est cuisinée à toutes les sauces pour justifier le fascisme, pour diviser les Français, pour guider leur vote. Ton nouveau messie c’est Macron, le nouveau prophète chrétien qui va bouter les Sarrasins hors de démocratie et au nom de la laïcité sacrée.

Pendant que nous nous débattons avec ces débats qui n’ont précisément rien de spirituel, Manu s’attaque au migrants, à la CMU, aux chômeurs, à la sécurité sociale après avoir mutilé, emprisonné les gilets jaunes, dépouillé les retraités etc.

La diversion est efficace même si tout le monde a pris conscience de sa soif de pouvoir, de son mépris et de son entière dévotion aux banquiers.

Les révoltes du monde entier se parent de notre gilet jaune. Nous incarnons, plus que jamais l’esprit révolutionnaire qui a façonné l’identité française. L’esprit du 10 août 1792, de février 1848, de mars 1871 est inscrit dans l’ADN des Français, même s’ils n’en ont pas conscience. C’est aussi pour cette raison qu’ils ne font pas figurer ces évènements dans les programmes scolaires. L’histoire est porteuse de cette conscience collective, du sens citoyen de l’insurrection légitime.

Les gilets jaunes sont certainement les nouveaux sans-culottes, empreints de ce besoin de civisme, de liberté, de fraternité et d’égalité. Peu importe qu’ils n’en aient pas tous conscience, peu importe que certains puissent croire que le mouvement est mort, il a déjà gagné la postérité de l’histoire.

Ce n’est qu’un début, forcément, puisque la paupérisation continue de progresser. Avec ou sans gilet, nous sommes de plus en plus nombreux à souffrir et à réfléchir, à cracher du sang et à résister, à subir et relever la tête. La politisation avance doucement mais la misère n’attend pas, elle explose comme une grenade de désencerclement et elle décapitera cette Ve République monarchique.

Ne sous-estimez pas les crève-la-dalle, les sans dents, les gilets jaunes. Le monde entier fait confiance, à juste titre, aux Français révolutionnaires, et se moque du roi Macron et de sa milice fasciste.

Ce n’est pas fini, cela ne fait que commencer et oui, ce sera violent, parce qu’ils sont violents. La violence précèdera les urnes ou répondra aux urnes, les deux sont désormais liées, c’est l’héritage de la Macronie.

Il est temps de lire les programmes et de voter pour nous, pour l’intérêt général, pour gagner plus, pour vieillir mieux, pour travailler tous, pour partager les richesses que nous produisons, pour protéger nos enfants, notre planète…pour réaliser un avenir en commun !

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.