Bouteflika agonise et Macron s'éternise

Le dernier clip de Macron pour les Européennes: n'ayez pas peur, vous n'avez pas le choix!

Le peuple algérien parvient en trois semaine à se débarrasser d’un « président fantôme ! Bouteflika, véritable momie politique qui gouverne avec un compte-goutte et une assistance respiratoire ,dans un coma démocratique depuis trop longtemps, cède devant la puissance populaire, pacifique du jeune peuple algérien qui écrit une nouvelle page de l’insurrection citoyenne africaine et mondiale. Quel bel exemple !

Pendant que Bouteflika agonise, Macron s’éternise et rêve d’une renaissance ! En même temps, vu qu’il est mort politiquement, on comprend qu’il rêve de ressusciter et qu’il espère le miracle européen.

 Je me suis sacrifié pour vous et j’’ai visionné son clip pour les élections européennes, oui je sais j’ai du courage !

Mais, j’ai beaucoup ri même si c’est pitoyable à en à pleurer !

 Tous les Français savent combien il est mauvais tribun. Déjà lors de la présidentielle, il a failli s’étouffer en postillonnant, n’est pas Mélenchon qui veut !

En fait dès qu’il essaie l’envolée lyrique, on se retrouve avec un ado qui n’a pas fini de muer, qui vomit un discours avec son cheveu sur la langue et la conviction d’une Marlène Schiappa à qui on proposerait un vœu de silence dans un couvent de cistercienne.

 Comme d’habitude, son équipe de choc de l’Élysée a validé ce clip et donc je maintiens qu’il est entouré de saboteurs, parce qu’on ne peut pas être décemment aussi nul et payé autant !

Macron essaie de nous faire peur en nous montrant les images des fachos de l’extrême droite !

Je vous avoue que comparé aux dernières vidéos des copains de Castaner qui circulent sur les réseaux sociaux, les hongrois fachos c’est les bisounours.

 Leurs drapeaux et leurs crânes rasés ne peuvent pas rivaliser avec les mains arrachées, les yeux éborgnés que la macronie munichoise propose chaque samedi avec des variantes, style j’explose tes lunettes avec mes bottes en plus des coups de matraques, j’attaque un handicapé au canon à eau ou je t’enferme parce que tu joues du tambour en gilet jaune !

 Mais revenons au clip qui commence avec des images très dures de catastrophes dues au dérèglement climatique, des images de bidonvilles ou de migrants en gilets de sauvetage. Donc, Manu qui ne voulait pas de l’Aquarius, qui nous fait bouffer du glyphosate et qui maraude à ses heures perdues pour narguer les pauvres qui ne sont rien et qui crèvent dans la rue, gueule comme une otarie : « vous n’avez pas le choix » !

Comme s’il était le rempart à la peste brune, lui le Président le plus pitoyable mais surtout le plus meurtrier de la Ve République.

Il a fait de Castaner un nouvel Adolphe Thiers qui fait saigner les Français depuis trois mois et il ose se poser comme un remède européen.

Manu, c’est de toi que l’on a peur, pas de Orban, d’ailleurs il a adoré ta tribune, pose-toi des questions !

Dans le clip de Manu il y a de tout, un peu de Nazi, le mur de Berlin, Mitterrand et Helmut, deux enfants qui courent au ralenti dans l’esprit de la vieille pub de royal canin, il ne nous a rien épargné pour fourguer sa daube avariée qui du coup est à la hauteur de sa tribune !

Manu, tu es encore plus vieux que Bouteflika, tu as des toiles d’araignées sous les aisselles et le parfum de ta politique sent le rance et le patchouli au rat crevé !

Tu n’as même pas été capable de soutenir le peuple algérien dans son combat pour la liberté, alors fais comme Abdel Aziz, dégages !

Nous en tous cas, nous savons encore plus aujourd’hui que la mobilisation vient à bout de tous les dictateurs.

 Donc…A samedi !

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.