Perquisition de la FI,le mutisme politique de Mediapart!

Allo Steve? Un grenelle dans le vent et un Moix dans les ventes!

Aujourd’hui nous sommes le 11 septembre 2019 et le jour est hautement symbolique. Rappelez-vous Allende, c’était le 11 septembre 1973, les Américains envoyaient des avions sur le bâtiment présidentiel chilien.

Jean-Luc Mélenchon a bien raison de s’inspirer de l’Amérique Latine et de sa gauche avant d’aller affronter la « justice » en bottes des larrons de Macron.

Je vous invite à ce sujet à lire le très bon article d’un journaliste Suisse Arnaud Dotézac (les nôtres sont soit morts ou étouffés par BFM et CNEWS), je vous joins le lien :

https://www.polemia.com/perquisitions-melenchon-france-insoumise-illegales/

Mais que fait Médiapart ? Quand il s’agit de leur perquisition Arfi et Plenel jouent les chevaliers blancs et ils s’indignent pour se draper dans le rôle des journalistes harcelés qui dénoncent la Police politique. C’est d’ailleurs justifié, mais leur mutisme éminemment politique sur les abus manifestes à l’encontre de la France Insoumise vient noircir le tableau de leur éthique à deux vitesses.

C’est à se demander si avec Médiapart, nous n’avons pas affaire à une officine politique qui agit en sous-main avec un but politique non avoué et des moyens, ou plutôt des sources bien opportunes.

On ne leur demande pas d’adhérer aux idées de la FI, ni d’aimer JLM, on attend juste d’eux qu’ils soient honnêtes dans leur démarche de journalistes même s’ils ne nous aiment pas !

Je l’écris sans illusion puisque je ne doute pas qu’ils soient en service commando, commandé, commandité…bref ils sont eux aussi en service et au service…reste à savoir de qui !

On ne les entend pas sur le Lawfare, sur les moyens disproportionnés qui ont été déployés, sur la justice instrumentalisée, sur les fichiers d’adhérents … Eux aussi s’en sont donnés à cœur joie avec la meute des BFM et cie pour attaquer Jean-Luc Mélenchon, Sophia Chikirou etc. Ils ne sont pas en concurrence avec les médias mainstream ils sont complémentaires dans le paysage médiatique de la Macronie. Plenel a fait ses preuves pendant la présidentielle, il a été rétribué pour interviewer le Président, tout ceci n’est qu’un jeu de dupes…et nous sommes censés être les dupes !

Aujourd’hui on juge également les 9 citoyens qui ont décroché le portrait de Blaireau Ier pour protester contre son inaction climatique et c’est tout un symbole. En 2019, on ne décapite plus (dommage ?) on décroche !

Encore une fois c’est du « jamais vu ! » Même Sarko et Hollande n’avaient pas eu droit à ce traitement. Le crime de lèse-majesté est réinstauré et Macron tente vainement de se faire respecter par la répression politique, judiciaire ou policière. Il est sans vergogne et il fait honte à la France et à ses institutions.

Donc on organise un procès dans une chambre anti-terroristes pour des militants non violents, j’imagine que le choix du 11 septembre est également symbolique !

Tous les procès (sérieux) de France sont traités avec des retards considérables qui se traduisent en années, mais pour les gilets jaunes, les décrocheurs de tableaux et les insoumis, on réinvente des procédures !

D’ailleurs François Bayrou, Muriel Pénicaud, Richard Ferrand, Alexis Kohler, Françoise Nyssen, Alexandre Benalla sont visés par des enquêtes judiciaires, et le Manu décide alors de sélectionner lui-même les procureurs pour occuper les postes les plus sensibles !

L’histoire se chargera de juger la médiocrité et la violence de ce gouvernement facilitées, plébiscitées et encouragées par des financiers et des journalistes, sans parler des chanteurs et acteurs comme Arditi, Souchon (Sardou, on s’en doutait !) et autres bobos parisiens nantis qui composent la nouvelle cour des miracles de la République en Marche.

Aujourd’hui on apprend que, contrairement à ce qu’a dit la Police, le téléphone de Steve était borné au moment de la charge policière.

Mais très vite le Secrétaire général adjoint du Syndicat Alliance Police Nationale précise qu’il s’agit peut-être d’un téléphone amphibie et peut-être aussi que c’est une sardine qui a envoyé un dernier tweet à son copain mérou !

Enfin, alors que les féminicides augmentent tous les jours, Marlène a tenté de faire le buzz de com’ avec son grenelle hypocrite de bonnes intentions, qui ne mettra pas les moyens nécessaires pour arrêter le massacre.

Au même moment au sein de son parti, le député toulousain Pierre Cabaré, vice-président de la délégation aux droits des femmes est visé par une plainte pour harcèlement et agression sexuels.

le président de l’Assemblée nationale, le président du groupe LREM Gilles Legendre et le patron du parti présidentiel Stanislas Guérini destinataires d’un courrier en mai 2019, signé de cinq collaborateurs du député Pierre Cabaré, n’ont pas jugé opportun d’intervenir ni même de répondre, après tout, c’est le boulot de Marlène !

Ils sont comme ça à LREM, les histoires de gonzesses sont gérées par des meufs et les poules seront bien gardées ! 

Et pendant ce temps, Yann Moix qui n’aime pas les femmes de 50 ans fait le buzz pour vendre son bouquin parce que en fait il n’est plus ni antisémite ni négationniste. Après BHL c’est Michel Onfray qui le défend parce que vous comprenez, avant quand Yann était petit, ses parents le battaient…heu, comment vous dire ? Est-ce que les femmes battues deviennent antisémites ?

 Je ne sais pas vous, mais moi ils me fatiguent un peu !

Je galère un peu pour faire écouter mon nouvel album, faut dire que je n’ai pas de passé raciste… !

Bon ben ci-joint un clip subversif :

https://www.youtube.com/watch?v=SR0zs5QFr98&feature=youtu.be

Je vais remettre mon gilet jaune, c’est la rentrée des classes sociales !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.