citoyen spartacus
Abonné·e de Mediapart

142 Billets

0 Édition

Billet de blog 13 avr. 2022

Le 24 avril, je ne voterai pas j’ai Aquaponey !

citoyen spartacus
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le 24 avril, je ne voterai pas j’ai Aquaponey !

J’entends déjà les sirènes bienpensantes m’accabler :

Comment, entre l’extrême droite et Macron il n’y a pas d’autre choix que de voter en se bouchant le nez etc.

Les mêmes qui ont voté Hidalgo, Roussel ou Jadot viennent nous infliger leur morale bourgeoise du politiquement correct ! Hé bien non, comme en 2017, même s’il m’en coute en tant que citoyen, je ne me déplacerai pas.

Je respecte ceux qui pensent que voter Macron est l’ultime solution mais je ne partage pas cette analyse.

Après cinq années de mandat, les chiffres sont impitoyables : l’extrême droite est passée à plus de 30% et Marine Lepen est confortablement installée avec ses chats au second tour !

En quoi le vote Macron est-il un rempart contre l’extrême droite ? N’en est-il pas plutôt le premier promoteur ?

Les groupes de médias plus unis que désunis, ont construit et installé Zemmour sur un trône électoral. Zemmour c’est un peu le roi des journalistes finalement, il envoie ce message qu’un éditorialiste peut devenir président de la France juste parce qu’il travaille pour un faiseur de monarques !

La liberté de la presse française souffre de ses liens de consanguinité entre politiques et journalistes et elle finit pitoyablement en 35e place dans le classement de Reporters sans frontières.

Notons que le rôle de Zemmour aura permis de décomplexer toute cette droite LR qui n’avait pas encore osé, (malgré l’irrésistible attraction) rejoindre Marine Lepen.

Nous avons subi des sondages qui se sont tous trompés sur Jean-Luc Mélenchon (entre autres) toujours à la baisse, préparant ainsi le désormais inévitable candidat d’extrême droite au deuxième tour. l'extrême-droite au second tour c'est l'élection assurée de n'importe quelle chèvre !

Au vu des chiffres et des faits on ne peut nier que les médias français ont agi directement sur l’élection. Leur volonté de personnaliser le débat pour éviter de parler des programmes et de leur chiffrage a contribué au désintérêt, au dégoût ou à la résignation devant l’isoloir.

Tous ont œuvré pour ce résultat du deuxième tour qui n’est que la stratégie éprouvée d’une Ve République qui agonise, étranglée par un jeune banquier mégalomane et cynique. Ils en avaient peur de ce deuxième tour en face de Jean-Luc Mélenchon et surtout du débat de l’entre deux tour!

Mais si les forces médiatico-politiques en action dans cette campagne, ont été efficaces pour saboter ce premier tour, l’Union populaire a démontré avec brio qu’elle était la seule opposition de gauche en capacité de rassembler autour d’un programme.

Les élections législatives sont l’occasion de reprendre la main et de continuer à s’imposer démocratiquement. Nous avons les moyens d’empêcher Macron de gouverner en monarque comme il l’a déjà fait pendant cinq années. Si les citoyens décident d’élire une majorité de députés de L’Union Populaire, nous pourrons agir sur les lois et sur les décisions du gouvernement. La démocratie nous dote de ce moyen pour nous exprimer et pour gouverner, c’est là que désormais réside notre réel le bataille.

Pour conclure je tiens à préciser que je regrette profondément que Jean Luc Mélenchon ne puisse être notre futur Président Je n’ai jamais douté un instant qu’il fût le meilleur pour ce poste, un de ces rares hommes qui traversent le siècle. Quel score incroyable et quel héritage tu nous offres Jean Luc !

Tu es parvenu à donner de l’espoir à tous les anonymes et à ramener les gens à la vie de leur cité et cette cité, tu l’as replacée au milieu du monde et de la nature !

 Je salue le panache avec lequel tu as quitté cette course et surtout je te remercie d’avoir su rendre à la politique sa noblesse citoyenne !

L’histoire te réserve une place de choix, celle tu temps court et celle de la postérité ! Merci camarade !

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Inflation : en France, grèves partout, augmentations nulle part
Depuis des semaines, des arrêts de travail éclatent dans toute la France, et dans tous les secteurs. Le mot d’ordre est toujours le même : « Tout augmente sauf nos salaires. » Après des négociations décevantes, les travailleurs se mobilisent pour obtenir des augmentations à la hauteur de l’inflation.
par Khedidja Zerouali
Journal — Économie
Le risque d’une crise systémique de l’économie
Avec l’irruption de l’inflation s’engage une nouvelle phase de la crise du capitalisme. Désormais, celle-ci semble totale et multidimensionnelle. En trouver l’issue sera de plus en plus complexe. 
par Romaric Godin
Journal — Europe
« Années de plomb » : avis défavorable à l’extradition de dix anciens militants d’extrême gauche italiens
La cour d’appel de Paris a prononcé mercredi un avis défavorable à l’extradition de dix anciens militants d’extrême gauche italiens réclamés par l’Italie pour des faits de terrorisme commis lors des « années de plomb » dans les années 1970-1980.
par François Bougon
Journal — États-Unis
Attaque du Capitole : Donald Trump plombé par un témoignage dévastateur
Une membre du cabinet de l’ancien président états-unien a témoigné mardi devant la commission d’enquête sur les événements du 6 janvier 2021. Elle affirme que Donald Trump savait que ses partisans étaient armés et qu’il a voulu les rejoindre.
par François Bougon

La sélection du Club

Billet de blog
Pour un service public de santé territorial 3/3
Publié sur le site ReSPUBLICA et écrit avec Julien Vernaudon, le premier volet de cet article donnait le contexte historique, le second une analyse de la situation actuelle des professionnels de santé de premier recours et de leur évolution. Ce troisième et dernier volet propose la création d'un vaste et nouveau service public se santé territorial.
par Frédérick Stambach
Billet d’édition
Covid-19, 7ème vague : l'État se rend encore « fautif »
Une septième vague de contaminations au COVID-19 frappe la France. Alors que le tribunal administratif de Paris a reconnu l'État « fautif » pour son impréparation lors de la première vague, le gouvernement ne semble pas tenir compte des remarques passées ni des alertes de la société civile.
par Mérôme Jardin
Billet de blog
« Very bad trips » à l’Organisation mondiale du commerce
20 mois et 6 jours de négociations à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) pour finalement acter, une nouvelle fois, que le commerce prime sur la santé. L’OMC et l’Union européenne (UE) se gargarisent aujourd’hui d’un accord sur la levée temporaire des brevets (TRIPS) sur les vaccins anti-COVID.
par Action Santé Mondiale
Billet de blog
Hôpital public : lettre ouverte à Monsieur le Président
A l’orée de cet été, la situation de l’hôpital public est critique. Nous sommes à la croisée des chemins. Depuis des mois l'hôpital public est sur le devant de la scène, après les 2 années de pandémie cet été s'annonce difficile. Nous adressons aux responsables politiques un point de vue de cadres et de soignants de proximité, investis dans l'hôpital, un bien commun, qu'il faut préserver, quoi qu'il en coûte.
par Fabienne dubeaux