citoyen spartacus
Abonné·e de Mediapart

141 Billets

0 Édition

Billet de blog 16 mars 2019

Marine pour un SMIC avec toi, je dirai n'importe quoi!

Glucksmann, Marine et Macron, les beaux quartiers à l'assaut des élections européennes!

citoyen spartacus
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

A 36 euros de l’heure, soit 5040 euros mensuels, tu m’étonnes que les smicards soient des privilégiés et que Marine le Pen se positionne contre l’augmentation !

Et si ses chiffres sont du même acabit pour les allocations familiales, pas étonnant qu’il y ait pour elle autant d’assistés qui profitent généreusement de notre système social !

Pour ceux qui pensaient encore que seul Macron était déconnecté, ils pourront réviser leur approche des élites et s’interroger sur la réalité de la duchesse de Montretout !

Rappelons ici que Marine Lepen est suspectée d’avoir détourné des fonds européens pour financer ses permanents, comme quoi elle est capable de manifester un intérêt certain pour l’union européenne !

Elle est plutôt encline au charme de l’emploi fictif à l’instar du sage Juppé, et ne se formalise pas autant sur les frontières quand il s’agit de migrations financières !

Et pendant ce temps, Glucksmann vient achever le PS pour unir la gauche de la droite !

Encore une taupe au service de Macron qui pense avec son nombril et la suffisance de ses souliers vernis !

Raphy, c’est le fossoyeur en gants blanc qui vient mettre un coup de pelle sur l’épi rebelle d’un parti socialiste enterré et nécrosé depuis des lustres. Et il pense être le nouveau messie d’une gauche qu’il ne connait pas, comme dirait Ruffin !

Tout ceci est bienvenu et encourageant pour les insoumis. Macron, Glucksmann, Le Pen, tous ont le même pédigrée !

Perruque poudrée versaillaise, vaisselle en argent, la petite cuillère de caviar bien ancrée dans la gorge et la morgue parisienne des beaux quartiers en guise de programme politique !

Pendant que nous crachons le sang, ils célèbrent nos morts et nos blessés, à l’instar de Castaner qui se murge à la vodka un samedi…tout un symbole pour la police nationale et pour le peuple qui s’affrontaient encore quelques heures avant !

L’histoire ne nous dit pas si la Vodka est fournie par un oligarque russe du réseau Benalla et si Christophe Castaner est un partisan du poly-amour, cela ne nous regarde pas !

Mieux vaut en rire tellement c’est triste, l’humour est la richesse du pauvre quand l’indécence est le luxe des nantis !

Enfin, dans notre piètre actualité, je suis tombé sur Guillaume Durand, les lunettes au bout du nez à la Bernard Pivot pour se donner un air intellectuel et pénétré, faute d’être pénétrant. Le voilà, qui s’envole pour tenter d’expliquer fumeusement que Jean Luc Mélenchon a toujours été aux ordres du PS et qu’il s’est soudainement découvert révolutionnaire.

Je rappelle que Guillaume Durand était le présentateur Télé qui bossait pour Berlusconi à la grande époque, entouré de seins nus et de paillettes, un CV plutôt conséquent pour se poser aujourd’hui en critique intellectuel et politique !

Faut-il qu’il te craignent pour te maltraiter autant Jean-Luc ! Plus je les écoute plus je sens que l’on va faire un beau score, ils sont le thermostat de notre succès !

Cet acharnement, des perquisitions aux fake news en passant par le bashing médiatique nous honorent ! Si nous n’étions pas si dangereux pour Macron, ils ne prendraient pas la peine de nous gâter autant !

Bon c’est pas tout mais on est samedi et…J’ai Gilets Jaunes !!!

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Zemmour : les « Zouaves Paris » derrière les violences
Le groupuscule « Zouaves Paris » a revendiqué lundi, dans une vidéo, les violences commises à l’égard de militants antiracistes lors du meeting d’Éric Zemmour à Villepinte. Non seulement le candidat n’a pas condamné les violences, mais des responsables de la sécurité ont remercié leurs auteurs.
par Karl Laske, Marine Turchi et Sébastien Bourdon
Journal — Médias
Un infernal piège médiatique
Émaillé de violences, le premier meeting de campagne d’Éric Zemmour lui a permis de se poser en cible de la « meute » médiatique. Le candidat de l’ultradroite utilise la victimisation et des méthodes d’agit-prop qui ont déjà égaré les médias états-uniens lorsque Donald Trump a émergé. Il est urgent que les médias français prennent la mesure du piège immense auquel ils sont confrontés.  
par Mathieu Magnaudeix
Journal — Social
Les syndicalistes dans le viseur
Dans plusieurs directions régionales de l’entreprise, les représentants du personnel perçus comme trop remuants affirment subir des pressions et écoper de multiples sanctions. La justice est saisie.
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel
Journal
Fonderies : un secteur en plein marasme
L’usine SAM, dans l’Aveyron, dont la cessation d’activité vient d’être prononcée, rejoint une longue liste de fonderies, sous-traitantes de l’automobile, fermées ou en sursis. Pour les acteurs de la filière, la crise économique et l’essor des moteurs électriques ont bon dos. Ils pointent la responsabilité des constructeurs.
par Cécile Hautefeuille

La sélection du Club

Billet d’édition
Dimanche 5 décembre : un déchirement
Retour sur cette mobilisation antifasciste lourde de sens.
par Joseph Siraudeau
Billet de blog
Le fascisme est faible quand le mouvement de classe est fort
Paris s’apprête à manifester contre le candidat fasciste Éric Zemmour, dimanche 5 décembre, à l’appel de la CGT, de Solidaires et de la Jeune Garde Paris. Réflexions sur le rôle moteur, essentiel, que doit jouer le mouvement syndical dans la construction d’un front unitaire antifasciste.
par Guillaume Goutte
Billet de blog
« Pas de plateforme pour le fascisme » et « liberté d’expression »
Alors que commence la campagne présidentielle et que des militants antifascistes se donnent pour projet de perturber ou d’empêcher l’expression publique de l’extrême droite et notamment de la campagne d’Éric Zemmour se multiplient les voix qui tendent à comparer ces pratiques au fascisme et accusent les militants autonomes de « censure », d' « intolérance » voire d’ « antidémocratie »...
par Geoffroy de Lagasnerie
Billet de blog
Aimé Césaire : les origines coloniales du fascisme
Quel est le lien entre colonisation et fascisme ? Comme toujours... c'est le capitalisme ! Mais pour bien comprendre leur relation, il faut qu'on discute avec Aimé Césaire.
par Jean-Marc B