Etat d'urgence

État d’urgence

La France s’est levée ce matin en état d’urgence. La nation est en danger et le gouvernement décide au nom de notre sécurité d’instaurer une forme d’état d’exception qui restreints nombre de nos libertés.


Couvre feu, interdiction de manifester, interpellations facilitées..la liste est longue de nos libertés qui s’évanouissent au nom de la garantie de cette même liberté.

Notre démocratie saigne depuis de longues années, des plaies liberticides infligées par les différents gouvernements de droite et de gauche.

Notre démocratie végète dans la consommation et l’abrutissement pendant que nos gouvernants,pillent, tuent en notre nom dans les pays étrangers qui regorgent de richesses.

Ils nous volent nos droits, nos acquis sociaux, notre histoire et aujourd’hui ils nous emprisonnent chez nous au nom de notre douleur.

Il parait que nous avons commencé les représailles..contre qui? Daesh, les guerriers djihadistes formés par la CIA, armés par la France et soignés en Israël? Tout ceci est très confus...


Des spécialistes divers occupent tous les plateaux de télévision pour expliquer qu’il y a de bons extrémistes et de mauvais extrémistes..les méchants qui nous ont attaqué et les gentils que l’on arme pour se débarrasser du vilain Assad.

Mais quel est l’intérêt des citoyens français dans cette guerre? Au nom de qui allons nous bombarder des civils innocents?

Pas de referendum, la guerre c’est comme la politique sociale ça se tranche au 49/3..!

Nous citoyens,nous sommes trop cons pour comprendre les finesses de la guerre, donc ils décident ça entre eux entre le margaux et le confit, pendant que leurs médias pour nous servent la soupe.

Au menu, un peu d’Islamophobie, avec ses reportages nombreux sur la sécurité et pour le dessert plein de télé réalité parce-que c’est quand même plus agréable de regarder un zoo humain rempli de bimbos plutôt que des images de génocides palestiniens, congolais, Irakiens, syriens…

Et puis au passage nous sommes aussi des citoyens privilégiés..on devrait accepter d’être transformé en travailleur chinois, corvéable à merci, performant, silencieux et humble dans la misère…

Même si le taux de productivité français est un des plus élevé en Europe, il préfèrent nous envisager en  citoyens low-cost.

Pendant ce temps, ils dépensent nos cotisations, nos impôts pour produire armes de guerres, avions de chasse..

Imaginons ensemble, pendant quelques secondes, que les budgets militaires qui servent à faire la guerre soient réinjectés dans le social, imaginons aussi qu’au lieu de faire passer les fonctionnaires pour des feignants mal payés, on embauche des pompiers, des médecins, des professeurs…Après tout le travail est un droit constitutionnel, non?


Cela vous fait sourire..c’est normal, nous sommes tous conditionnés à la dépression..rêver d’un autre monde, plus juste plus humaniste..c’est un idéal qui permet d’écrire de belles chansons..Mais nous n’avons pas de droit d’y croire sérieusement au risque de passer pour des gauchos, des illuminés ou encore des  communistes , des syndicalistes forcenés…des doux rêveurs..

Pendant que l’on terrorise, on enterre un peu plus la liberté. Pendant que nous pleurons, ils continuent de plus belle à nous bâillonner et à nous menotter.

Ce n’est pas un état d’urgence dont nous avons besoin, c’est un nouvel État qu’il nous faut d’urgence.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.