La dernière tentation


La dernière tentation

Un nouvel élan pour une belle croisade
Un  train d’enfer, pour une cavalcade
Comme si les cieux guidaient cette ultime vérité
Comme si du Diable ils avaient hérité

Pour une croix ou pour un long pèlerinage
Ils assènent, ils érigent le sacré dans la marge
Pour une fausse vierge qu’ils veulent  immaculée
Ou pour dix mille vierges car le sang doit couler

Divine par les hommes, Sacrée comme leur passion
Les âmes elle arraisonne, pour tuer la raison

Hypocrite et cruelle, elle soigne sa morale
Pour un pêcheur trahi en quête de son Graal
L’ignorance et la foi comme une prison dorée
Servent le quotidien des âmes délaissées   

Une dernière tentation pour l’ultime conversion
Une dernière pulsation pour une extrême onction
La mort leur consacre ses dernières prières
Leur foi s’est perdue pour une sanglante bannière

Divine par les hommes, Sacrée comme leur passion
Les âmes elle arraisonne, pour tuer la raison

Quant à moi, j’ai  l’amour pour seule religion
Sans église, sans voile, sans aucune protection
Ni tapis ni autel pour choisir mon enfer
Juste mon paradis, du soleil et une bière

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.