Arnault, Manu, Brigitte ,Arielle la nouvelle cour des Miracles!

On aurait vu Benalla dans la Tour de Notre-Dame!

Il est décidément trop fort cet Alexandre Benalla ! Il a réussi à « enfumer » Hamon le « benoît » pour obtenir un badge qui lui donne accès, non pas à la salle de sport de l’Assemblée Nationale, mais au bureau de Benoît le crédule et à la bibliothèque !

Alexandre n’a pas osé dire à Hamon qu’il adorait la lecture, il aurait prétexté un besoin de soulever de la fonte pour cacher sa dimension intellectuelle et son goût prononcé pour les lettres.

On reconnait bien ici la modestie et la discrétion, désormais légendaire, de celui qui, dans l’ombre, fait trembler la République avec son casque de CRS, ses passeports diplomatiques « usurpés », son coffre volant et ses accointances avec les oligarques russes mafieux, actionnaires d’Alstom en Russie.

Le peuple français est décidément bien mesquin de s’attacher aux détails et de pinailler alors que les médias sont là pour nous expliquer ce qu’il faut penser et comment il faut l’exprimer.

Arnault a trouvé consternante la polémique sur les dons. En même temps, pour reprendre une expression chère à la macronie, s’il avait immédiatement annoncé qu’il refusait la défiscalisation, il ne serait pas passé pour un escroc !

Il s’est fait cramer en même temps que la cathédrale par tous ceux qui n’ont pas un « flèche » en poche mais qui savent compter l’argent citoyen !

Les médias ont osé dire que la côte de Macron était en légère hausse alors que ce dernier est arrivé sur les lieux arborant un fou-rire avec son ami Édouard. Il suffit de lire la presse étrangère qui lui met une torche de pyromane dans les mains et de se promener sur les réseaux sociaux pour mesurer que ses derniers fans s’appellent Ruth Elkrieff, Pascal Praud, Jean-Michel Apathie, la liste n’est pas exhaustive mais elle se limite à sa cour.

En revanche, les associations, les citoyens dans leur grande majorité sont outrés de cette indécence qui allie la récupération politique à l’encensement des grandes fortunes françaises qui concourent à qui aura la plus grosse bourse.

L’argent, chez les hommes, incarne souvent un prolongement phallique inconsidéré voué à combler une frustration, un échec affectif ou tout simplement une conscience !

Il ne s’agit pas de condamner « les riches » mais tout simplement de rappeler la pauvreté, la misère qui produit cette richesse et qui subit le système voué à cette accumulation.

Le capitalisme est une plaie qui produit et accroît la misère autant que le profit de la minorité.

Pendant ce temps, Madame Loiseau, fustige les opposants qui se poseraient des questions sur l’origine de l’incendie : « deux claques » résume-t-elle !

 Comment te dire Nathalie, à ce niveau de médiocrité et de connerie, je suis contraint de te remercier pour ton expertise en sabotage de ta propre liste ! Mais peut-être que Médiapart va nous annoncer que Benalla a été aperçu avec une boite d’allumettes dans la tour de Notre Dame, j’avoue j’improvise un peu !

Je n’oublie pas les allumées ! D’abord Brigitte qui entend des voix dans la cathédrale qui lui soufflent qu’il faut rester uni, j’en conclus qu’elle ne va pas divorcer tout de suite à moins qu’elle ne se croit autorisée à parler au nom du peuple français et là, effet elle a peut-être vu la vierge dans Notre-Dame !

Enfin comment ne pas mentionner Arielle Dombasle et son Ave Maria grotesque et halluciné. 

Habillée en costume de Batman, arborant une croix digne d’un rappeur de la Seine Saint-Denis, elle semble sous extasy, sans émotions, les traits excessivement tirés, victime de son dernier chirurgien et de la peur de vieillir. Bernard Henry m’a tuer !

De son côté, Castaner revendique une âme à gauche entre deux vodkas et 100 LBD, ils sont pathétiques et surréalistes. Le jour où on vote pour les piquer, je suis volontaire !

Allez, c’est samedi je vais aller battre le pavé !

 

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.