citoyen spartacus
Abonné·e de Mediapart

142 Billets

0 Édition

Billet de blog 22 avr. 2019

citoyen spartacus
Abonné·e de Mediapart

Notre-Dame du Touquet, pour qui sonne le gland?

C-NEWS mets ses pieds dans le pot de confiture!

citoyen spartacus
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le passage de la république romaine à l’empire oppose les historiens du Ier siècle avant JC.

Est-ce que César voulait vraiment être roi pour combattre les Parthes, bien qu’il ait refusé la couronne symbolique que Marc Antoine lui tendait, les débats font rage !

Par contre les historiens n’auront aucun mal à juger la dérive autorito-débilitaire du pingouin Macron qui n’a ni les épaules d’un président, ni la stature d’un roi. A la limite, sa grosse tête pourrait épouser le billot et son sourire au bout d’une pique serait un message fort pour la finance et un feu vert pour l’écologie !

Mais bon je m’égare dans les limbes de l’histoire avec celui qui n’a que l’âme d’un banquier  !

Alors que je surfais sur tweeter, entre deux vagabondages numériques, quelle ne fut ma surprise de découvrir que CNEWS avait truqué le dernier bain de foule du 1er de nos glands, qui en l’occurrence n’a pas protégé le chêne de Notre-Dame !

La chaine de télé bidonne un reportage et oublie d’enlever Benalla, qui pour le coup n’avait rien fait et voilà que les réseaux sociaux s’emparent de la dernière arnaque médiatique gouvernementale !

Je ne sais pas qui a fait ce reportage mais comme dirait Sibeth Ndiaye, là, le keum, il est dead !

Ça la fout un peu mal de truquer des images et de se faire griller comme ça.

Arrêtons-nous un instant sur cette séquence et posons les bonnes questions :

La chaîne, groupe canal, I-télé etc appartient donc à Vincent Bolloré, qui serait l’ami de Macron ? La chaine d’infos ne serait pas honnête ?

Ils seraient aussi capables de mentir sur des sondages ?

Ils tenteraient de manipuler l’information et les Français ?

Ou peut-être qu’il s’agit tout simplement d’une boulette d’un stagiaire qui travaille pour Poutine, ou infiltré par l’ONU et qu’on aurait vu en Gilet Jaune un samedi près du Fouquets.

Donc je résume, d’un côté nous avons Gaspar Glanz, (il n’est pas seul mais comme il a un peu bossé sur les révélations de l’affaire Benalla, je le cite au hasard) et d’autres journalistes qui se font depuis quelques samedis violenter et arrêter par la police.

Les CRS de plus en plus décomplexés nous prennent visiblement pour des gallinettes cendrées, ils sont en chasse et ne prennent même plus la peine de crier « poule », vous me direz l’expression peut incommoder le poulet !

Le citoyen, nouveau gibier du gouvernement, se voit aujourd’hui rejoint par le journaliste indépendant adepte d’images réelles, sans fard, destinées au public français.

Reconnaissons ensemble que ces journalistes factieux poussent un peu le bouchon et provoquent un gouvernement qui est parvenu à reléguer la France au 32 ème rang dans le classement de la liberté de la presse. 32, c’est d’ailleurs le chiffre qu’il essaie de nous vendre à chaque fois pour nous parler de sa popularité ascendante, j’imagine que le chiffre date de la même époque que son bain de foule !

Quand tu passes du bain chaud à la douche froide, tu pousses un petit cri et tu maudis la tuyauterie et là, Manu, ton plombier il est parti en Pologne et tu n’as pas le courage de ta crasse !

Je me rends bien compte que je suis un peu virulent, que je frôle le crime de lèse-majesté, mais c’est mon côté sans-culotte, toujours prêt pour une bonne pique !

Mais la meilleure, c’est qu’au même moment, BFM nous explique que Loiseau (étudiante extrêmement à droite!) et Hamon (promoteur d'ex trême droite au 2e tour) sont les têtes de liste favorites des Français qui rêvent de travailler plus et gratos selon Aurore Bergé qui vient une nouvelle fois concurrencer Marlène Schiappa sur l’Everest de la connerie ! 

C’est vrai qu’on a un problème avec la presse en France ! J’avoue, je suis ingrat, les journalistes associés aux marcheurs sont des vraies muses qui alimentent la satire politique, j’ai même du mal à suivre !

Non, mais sérieusement, comment ces deux loosers pourraient-ils être favoris de quoi que ce soit ! On pourrait les marier tellement ils sont mauvais ! Hamon et Loiseau sont dans un bateau, les deux tombent à l’eau, il reste Marine !

Je plaisante parce que je suis content de voir que leurs ressources s’épuisent et qu’ils sont même en panne de rustine trouées pour réparer un Manu tout crevé qui vaut pas un clou rouillé et qui n’en peut plus de déraper !

 Après les lignes blanches, c’est les lignes jaunes qui sont franchies, il ne nous reste plus qu’à lui retirer ses points et son permis de gouverner, à vie bien sûr !

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
« Ce slogan, c’est un projet politique »
Alors que des milliers de personnes bravent la répression et manifestent en Iran depuis une semaine, le régime des mollahs est-il menacé ? Nous analysons ce soulèvement exceptionnel impulsé par des femmes et qui transcende les classes sociales avec nos invité·es. 
par À l’air libre
Journal — Social
Mobilisation pour les salaires : pas de déferlante mais « un premier avertissement »
À l’appel de trois organisations syndicales, plusieurs manifestations ont été organisées jeudi, dans tout le pays, pour réclamer une hausse des salaires, des pensions de retraite et des minima sociaux, avec des airs de tour de chauffe avant une possible mobilisation contre la réforme des retraites.
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel
Journal — Santé
La hausse du budget de la Sécu laisse un arrière-goût d’austérité aux hôpitaux et Ehpad publics
Pour 2023, le gouvernement propose un budget en très forte augmentation pour l’assurance-maladie. Mais les hôpitaux publics et les Ehpad ont fait leurs comptes. Et ils ont de quoi s’inquiéter, vu la hausse du point d’indice, la revalorisation des carrières et l’inflation.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Au Royaume-Uni, la livre sterling tombe en ruine
En campagne, la première ministre Liz Truss avait promis le retour aux heures glorieuses du thatchérisme. Trois semaines après son accession au pouvoir, la livre s’effondre et la Banque d’Angleterre est obligée d’intervenir. Premier volet de notre série sur le chaos monétaire mondial.
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet de blog
Ceci n'est pas mon féminisme
Mardi 20 septembre, un article publié sur Mediapart intitulé « Face à l’immobilisme, les féministes se radicalisent » a attiré mon attention. Depuis quelque temps, je me questionne sur cette branche radicale du féminisme qu’on entend de plus en plus, surtout dans les médias.
par Agnès Druel
Billet de blog
Cher Jean-Luc
Tu as dit samedi soir sur France 2 qu’on pouvait ne pas être d’accord entre féministes. Je prends ça comme une invitation à une discussion politique. Je l'ouvre donc ici.
par carolinedehaas
Billet de blog
Il n’y a pas que la justice qui dit le juste
Dans les débats sur les violences sexistes et sexuelles, il y a un malentendu. Il n’y a pas que l’institution judiciaire qui dit le juste. La société civile peut se donner des règles qui peuvent être plus exigeantes que la loi. Ce sont alors d’autres instances que l’institution judiciaire qui disent le juste et sanctionnent son non respect, et ce n’est pas moins légitime.
par stephane@lavignotte.org
Billet de blog
La diffamation comme garde-fou démocratique ?
À quoi s’attaque le mouvement #MeToo par le truchement des réseaux sociaux ? À la « fama », à la réputation, à la légende dorée. Autrement dit à ce qui affecte le plus les femmes et les hommes publics : leur empreinte discursive dans l’Histoire. Ce nerf sensible peut faire crier à la diffamation, mais n’est-ce pas sain, en démocratie, de ne jamais s’en laisser conter ?
par Bertrand ROUZIES