citoyen spartacus
Abonné·e de Mediapart

142 Billets

0 Édition

Billet de blog 28 avr. 2021

Sondages, spectre, illusion, les recettes médiocres d'une politique en déclin!

Macron ne passera pas le 1er tour!

citoyen spartacus
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Comment peut-on être certain et affirmer quotidiennement qu’Emmanuel Macron passera le 1er tour de l’élection présidentielle ?

Les mêmes sondages qui se sont ridiculisés pour les élections européennes et municipales seraient devenus fiables ?

Ceux qui nous confirment que la cote de Macron n’en finit pas de monter et qui n’avaient pas vu (ou voulu voir) les 19,6 % de Jean-Luc Mélenchon ?

Même les Républicains (c’est dire !) trouvent fortement discutable le recours important aux études d’opinion pour orienter les politiques publiques. Plus de 26 millions dépensés, 3 millions juste pour vérifier la réputation du gouvernement sur les réseaux sociaux, on sent bien que les instituts de sondages sont un enjeu important du « quoiqu’il en coûte » !

On ne va pas chipoter pour quelques millions puisque la période est aux milliards qui tombent du ciel européen et tout le monde a compris  l’importance de la communication macronienne pour sortir la France de son marasme politique, économique et social.

Donc LREM fait un score digne de l’UPR aux élections municipales (2,2 %),  Macron, le président des éborgnés et des mutilés, est le président le plus impopulaire de la Ve République et pourtant tous les médias se confinent dans une pensée unique, bipolaire et schizophrène entre Marine et Manu !

Bien sûr, ils savent aussi que même dans leur scénario improbable de duel au 2e tour, Macron ne tiendrait pas le choc face au RN, alors ils chuchotent sur les ondes, le nom d’Édouard Philippe, qui serait apprécié par une majorité de Français amnésiques. Surtout on ne parle ni de programme ni d’urgence climatique et encore moins de transformation de notre société.

Cette caste politique n’a rien de nouveau à proposer, ni programme ni alternative car ils sont empêtrés dans la mare de boue fasciste dans laquelle ils ont sauté à pieds joints avec leurs amis journalistes. Ils sont incapables, malgré leur niveau d’étude et leur réussite sociale, de profiter de cette crise pour conduire une politique humaniste que l’actualité leur impose.

D’aucuns penseraient que les politiques sont par essence attachés à leur postérité dans l’histoire de France pourtant nous sommes confrontés à la médiocrité et le déclin de nos élites, à l’heure même où l’être humain a désormais les moyens de construire un monde meilleur.

Pendant ce temps des vieux généraux aigris, nostalgiques de la gégène, tentent de raviver la bataille d’Alger si chère à Zemmour, pour appeler tranquillement les actifs à une insurrection militaire. Marine (pas si molle finalement !) se joint à l’appel, forte de son immunité médiatique !

Ne vous inquiétez pas, il s’agit juste d’un petit putsch entre amis blancs, fachos de souche, qui envisagent une petite guerre civile et raciale à l’instar de celle fomentée par les groupuscules minoritaires qui gangrènent notre Police Nationale. On ne va pas s’emballer pour quelques fonctionnaires armés jusqu’aux dents qui veulent jouer au balltrap avec des étrangers !

La tribune des généraux sort un 21 avril, ce n’est pas un hasard de la publication de Valeurs Actuelles, mais plutôt un clin d’œil malsain à l’histoire de France ! Je vous invite à écouter ou réécouter le discours du général de Gaule sur le quarteron de Généraux  du 21 avril 1961, vous qui pensez que le gauchiste Mélenchon exagère.

En effet, on peut appeler, sans contradiction, à une insurrection citoyenne dans la rue ou dans les urnes et dénoncer une insurrection militaire. Les généraux ne représentent pas le peuple Français, ils servent la Nation et sont tenus à un devoir de réserve. S’ils voulaient entrer dans le débat politique, ils n’auraient pas dû choisir cette carrière. Ainsi, leur insurrection est passible de sanctions graves alors que la nôtre est un devoir si elle est légitime. Bienvenue dans l’histoire de France !

En résumé, tout est en place médiatiquement pour imposer l’illusion Macron et le spectre Marine pour le pire cauchemar des Français ! Le putsch, les groupuscules qui se préparent à la guerre civile, le séparatisme, les islamo-gôchistes et Mélenchon qui ose prendre l’avion en pleine pandémie, tous les ingrédients sont réunis pour aborder le 1er tour !  

Mais si Manu ne passe pas le cap du 1er tour, il sera quand même président grâce au vote électronique ?

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Amérique Latine
Au Mexique, Pérou, Chili, en Argentine, Bolivie, Colombie, peut-être au Brésil... Et des défis immenses
Les forces progressistes reprennent du poil de la bête du Rio Grande jusqu’à la Terre de Feu. La Colombie est le dernier pays en date à élire un président de gauche, avant un probable retour de Lula au Brésil. Après la pandémie, les défis économiques, sociaux et environnementaux sont immenses.
par François Bougon
Journal
À Perpignan, l’extrême droite s’offre trois jours de célébration de l’Algérie française
À quelques jours des 60 ans de l’indépendance de l’Algérie, le maire Louis Aliot (RN) met à l’honneur l’Organisation armée secrète (OAS) et les responsables du putsch d’Alger pendant un grand week-end d’hommage à « l’œuvre coloniale ».
par Lucie Delaporte
Journal — Énergies
Gaz russe : un moment de vérité pour l’Europe
L’Europe aura-t-elle suffisamment de gaz cet hiver ? Pour les Européens, le constat est clair : la Russie est déterminée à utiliser le gaz comme arme pour faire pression sur l’Union. Les risques d’une pénurie énergétique ne sont plus à écarter. En première ligne, l’Allemagne évoque « un moment Lehman dans le système énergétique ».
par Martine Orange
Journal — Terrorisme
Attentat terroriste à Oslo contre la communauté gay : « Ça nous percute au fond de nous-mêmes »
La veille de la Marche des fiertés, un attentat terroriste a été perpétré contre des personnes homosexuelles en Norvège, tuant deux personnes et en blessant une vingtaine d’autres. En France, dans un contexte de poussée historique de l’extrême droite, on s’inquiète des répercussions possibles. 
par Pauline Graulle

La sélection du Club

Billet de blog
Droit à l’avortement: aux États-Unis, la Cour Suprême renverse Roe v. Wade
La Cour Suprême s’engage dans la révolution conservatrice. Après la décision d'hier libéralisant le port d’armes, aujourd'hui, elle décide d'en finir avec le droit à l'avortement. Laisser la décision aux États, c’est encourager l’activisme de groupes de pression réactionnaires financés par des milliardaires évangéliques ou trumpistes. Que se passera-t-il aux élections de mi-mandat ?
par Eric Fassin
Billet de blog
Roe VS Wade, ou la nécessité de retirer le pouvoir à ceux qui nous haïssent
Comment un Etat de droit peut-il remettre en cause le droit des femmes à choisir pour elles-mêmes ? En revenant sur la décision Roe vs Wade, la Cour suprême des USA a rendu a nouveau tangible cette barrière posée entre les hommes et les femmes, et la haine qui la bâtit.
par Raphaëlle Rémy-Leleu
Billet de blog
Cour Suprême : femme, débrouille-toi !
Décision mal-historique de la Cour Suprême états-unienne d’abroger la loi Roe vs. Wade de 1973 qui décriminalisait l’avortement. Décision de la droite religieuse et conservatrice qui ne reconnaît plus de libre arbitre à la femme.
par esther heboyan
Billet de blog
L'avortement fait partie de la sexualité hétéro
Quand j'ai commencé à avoir des relations sexuelles avec mes petits copains, j'avais la trouille de tomber enceinte. Ma mère a toujours dépeint le fait d'avorter comme une épreuve terrible dont les femmes ne se remettent pas.
par Nina Innana